Marie tissa patiemment Ton corps. Joseph T’enseigna de ses mains. Marie découvrit en Toi l’unique trésor. Joseph Te donna son nom et le pain.

Joseph par son oui confiant, accepta tout en un instant, Te conférant à jamais pour l’éternité le plus beau des titres portés.

Ce titre, plus puissant que celui de roi, confère la certitude à celui qui le reçoit, non pas d’avoir ou de posséder un trésor, il dit que tu es, et que tu es toi unique trésor.

Toi qui pleures, découvrant que tu es richesse, et que tu es unique et désiré, tu peux (re)vivre, bâtir avec sagesse, avec la confiance de te savoir aimé.

 

Ce titre qui L’a fait grandir et vivre, te fera aussi aimer ta simple réalité. Dès lors, ce titre t’enivre. « Fils », tel est sa grande vérité.

 

Aucun ne revêt davantage, que ce titre remettant la confiance comme seul et unique lignage, scellant par ce don l’unique naissance.

Fils de Joseph, et de Marie, Christ, Tu es l’enfant accompli pleinement. Fils de l’accueil et de la chair à jamais réunis, Tu fais de l’un et l’autre Tes parents.

 

Toi le fils de Dieu, Tu dis aux hommes anxieux, que seule la volonté d’aimer à chaque instant confère la paternité.

Tu es l’Adopté totalement accompli, réconciliant l’homme avec lui-même, permettant qu’à chaque aurore, malgré les dénis, une aube de tendresse accueille ce triste regard que Toi, Tu aimes !

 

Jean-Eudes Sampré

Image : Le recensement de Bethléem de Pieter Brueghel le jeune ( 1564-1638) – Musée royal des Beaux Arts d’Anvers. – Wikimédia Commons – Domaine public

X