Vendredi, 3ème Semaine du Temps Ordinaire

Année Paire S. Thomas d'Aquin, prêtre et docteur de l'Eglise

Messe du jour

Première lecture 2 S 11, 1-4a.5-10a.13-17

Lecture du deuxième livre de Samuel

Au retour du printemps,
à l’époque où les rois se mettent en campagne,
David envoya Joab en expédition,
avec ses officiers et toute l’armée d’Israël ;
ils massacrèrent les fils d’Ammone
et mirent le siège devant Rabba.
David était resté à Jérusalem.
    Un soir, il se leva de sa couche
pour se promener sur la terrasse du palais.
De là, il aperçut une femme en train de se baigner.
Cette femme était très belle.
    David fit demander qui elle était,
et on lui répondit :
« Mais c’est Bethsabée, fille d’Éliam,
la femme d’Ourias le Hittite ! »
    Alors David envoya des gens la chercher.
Elle vint chez lui ; il coucha avec elle.
    La femme devint enceinte,
et elle fit savoir à David :
« Je suis enceinte ! »
    Alors David expédia ce message à Joab :
« Envoie-moi Ourias le Hittite. »
Et Joab l’envoya à David.

    Lorsque Ourias fut arrivé auprès de lui,
David lui demanda comment allaient Joab,
et l’armée, et la guerre.
    Puis il lui dit :
« Descends chez toi, prends du repos. »
Ourias sortit du palais,
et l’on portait derrière lui une portion de la table du roi.
    Mais Ourias se coucha à l’entrée du palais
avec les serviteurs de son maître ;
il ne descendit pas chez lui.
    On annonça à David :
« Ourias n’est pas descendu chez lui. »
    Le lendemain, David l’invita à manger et à boire à sa table,
et il l’enivra.
Le soir, Ourias sortit et alla se coucher à nouveau
avec les serviteurs de son maître ;
mais il ne descendit pas chez lui.
    Le matin suivant, David écrivit une lettre pour Joab,
et la fit porter par Ourias.
    Il disait dans cette lettre :
« Mettez Ourias en première ligne,
au plus fort de la mêlée,
puis repliez-vous derrière lui ;
qu’il soit frappé et qu’il meure ! »

    Joab, qui assiégeait la ville, plaça Ourias à un endroit
où il savait que les ennemis étaient en force.
    Les assiégés firent une sortie contre Joab.
Il y eut des tués dans l’armée, parmi les serviteurs de David,
et Ourias le Hittite mourut aussi.

            – Parole du Seigneur.

Psaume Ps 50 (51), 3-4, 5-6ab, 6cd-7, 10-11

Pitié, Seigneur, car nous avons péché !

Pitié pour moi, mon Dieu, dans ton amour,
selon ta grande miséricorde, efface mon péché.
Lave-moi tout entier de ma faute,
purifie-moi de mon offense.

Oui, je connais mon péché,
ma faute est toujours devant moi.
Contre toi, et toi seul, j’ai péché,
ce qui est mal à tes yeux, je l’ai fait.

Ainsi, tu peux parler et montrer ta justice,
être juge et montrer ta victoire.
Moi, je suis né dans la faute,
j’étais pécheur dès le sein de ma mère.

Fais que j’entende les chants et la fête :
ils danseront, les os que tu broyais.
Détourne ta face de mes fautes,
enlève tous mes péchés.

Évangile Mc 4, 26-34

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

Alléluia. Alléluia.
Tu es béni, Père,
Seigneur du ciel et de la terre,
tu as révélé aux tout-petits
les mystères du Royaume !
Alléluia.

En ce temps-là,
    Jésus disait aux foules :
« Il en est du règne de Dieu
comme d’un homme
qui jette en terre la semence :
    nuit et jour,
qu’il dorme ou qu’il se lève,
la semence germe et grandit,
il ne sait comment.
    D’elle-même, la terre produit d’abord l’herbe,
puis l’épi, enfin du blé plein l’épi.
    Et dès que le blé est mûr,
il y met la faucille,
puisque le temps de la moisson est arrivé. »

    Il disait encore :
« À quoi allons-nous comparer le règne de Dieu ?
Par quelle parabole pouvons-nous le représenter ?
    Il est comme une graine de moutarde :
quand on la sème en terre,
elle est la plus petite de toutes les semences.
    Mais quand on l’a semée,
elle grandit et dépasse toutes les plantes potagères ;
et elle étend de longues branches,
si bien que les oiseaux du ciel
peuvent faire leur nid à son ombre. »

    Par de nombreuses paraboles semblables,
Jésus leur annonçait la Parole,
dans la mesure où ils étaient capables de l’entendre.
    Il ne leur disait rien sans parabole,
mais il expliquait tout à ses disciples en particulier.

            – Acclamons la Parole de Dieu.

Office des Laudes

Introduction

V/ Seigneur, ouvre mes lèvres,
R/ et ma bouche publiera ta louange.

Antienne invitatoire

Rendons grâce à Dieu, éternel est son amour.

Psaume invitatoire 94

1 Venez, crions de joie pour le Seigneur,
acclamons notre Rocher, notre salut !
2 Allons jusqu'à lui en rendant grâce,
par nos hymnes de fête acclamons-le !

3 Oui, le grand Dieu, c'est le Seigneur,
le grand roi au-dessus de tous les dieux :
4 il tient en main les profondeurs de la terre,
et les sommets des montagnes sont à lui ;
5 à lui la mer, c'est lui qui l'a faite,
et les terres, car ses mains les ont pétries.

6 Entrez, inclinez-vous, prosternez-vous,
adorons le Seigneur qui nous a faits.
7 Oui, il est notre Dieu ; +
nous sommes le peuple qu'il conduit,
le troupeau guidé par sa main.

Aujourd'hui écouterez-vous sa parole ? +
8 « Ne fermez pas votre cœur comme au désert,
comme au jour de tentation et de défi,
9 où vos pères m'ont tenté et provoqué,
et pourtant ils avaient vu mon exploit.

10 « Quarante ans leur génération m'a déçu, +
et j'ai dit : Ce peuple a le cœur égaré,
il n'a pas connu mes chemins.
11 Dans ma colère, j'en ai fait le serment :
Jamais ils n'entreront dans mon repos. »

Hymne : Puisqu’il est avec nous

Puisqu’il est avec nous
Tant que dure cet âge,
N’attendons pas la fin des jours
Pour le trouver...
Ouvrons les yeux,
Cherchons sa trace et son visage,
Découvrons-le qui est caché
Au cœur du monde comme un feu !

Puisqu’il est avec nous
Pour ce temps de violence,
Ne rêvons pas qu’il est partout
Sauf où l’on meurt...
Pressons le pas,
Tournons vers lui notre patience,
Allons à l’homme des douleurs
Qui nous fait signe sur la croix !

Puisqu’il est avec nous
Dans nos jours de faiblesse,
N’espérons pas tenir debout
Sans l’appeler...
Tendons la main,
Crions vers lui notre détresse ;
Reconnaissons sur le chemin
Celui qui brûle nos péchés !

Puisqu’il est avec nous
Comme à l’aube de Pâques,
Ne manquons pas le rendez-vous
Du sang versé…
Prenons le pain,
Buvons la coupe du passage :
Accueillons-le qui s’est donné
En nous aimant jusqu’à la fin !

Antienne

Mon Dieu, tu ne rejettes pas le cœur qui se tourne vers toi.

Psaume 50

3 Pitié pour moi, mon Dieu, dans ton amour,
selon ta grande miséricorde, efface mon péché.
4 Lave-moi tout entier de ma faute,
purifie-moi de mon offense.

5 Oui, je connais mon péché,
ma faute est toujours devant moi.
6 Contre toi, et toi seul, j’ai péché,
ce qui est mal à tes yeux, je l’ai fait.

Ainsi, tu peux parler et montrer ta justice,
être juge et montrer ta victoire.
7 Moi, je suis né dans la faute,
j’étais pécheur dès le sein de ma mère.

8 Mais tu veux au fond de moi la vérité ;
dans le secret, tu m’apprends la sagesse.
9 Purifie-moi avec l’hysope, et je serai pur ;
lave-moi et je serai blanc, plus que la neige.

10 Fais que j’entende les chants et la fête :
ils danseront, les os que tu broyais.
11 Détourne ta face de mes fautes,
enlève tous mes péchés.

12 Crée en moi un cœur pur, ô mon Dieu,
renouvelle et raffermis au fond de moi mon esprit.
13 Ne me chasse pas loin de ta face,
ne me reprends pas ton esprit saint.

14 Rends-moi la joie d’être sauvé ;
que l’esprit généreux me soutienne.
15 Aux pécheurs, j’enseignerai tes chemins ;
vers toi, reviendront les égarés.

16 Libère-moi du sang versé, Dieu, mon Dieu sauveur,
et ma langue acclamera ta justice.
17 Seigneur, ouvre mes lèvres,
et ma bouche annoncera ta louange.

18 Si j’offre un sacrifice, tu n’en veux pas,
tu n’acceptes pas d’holocauste.
19 Le sacrifice qui plaît à Dieu,
   c’est un esprit brisé ; *
tu ne repousses pas, ô mon Dieu,
   un cœur brisé et broyé.

20 Accorde à Sion le bonheur,
relève les murs de Jérusalem.
21 Alors tu accepteras de justes sacrifices,
   oblations et holocaustes ; *
alors on offrira des taureaux sur ton autel.

Antienne

Seigneur, nous connaissons notre mal : nous avons péché contre toi !

Psaume CANTIQUE de Jérémie (Jr 14)

17 Que tombent, de mes yeux, mes larmes,
sans arrêter ni le jour ni la nuit !

Elle est blessée d'une grande blessure,
la vierge, la fille de mon peuple, *
meurtrie d'une plaie profonde.

18 Si je sors dans la campagne,
voici les victimes du glaive ; *
si j'entre dans la ville,
voici les souffrants de la faim.

Même le prêtre, même le prophète
qui parcourt le pays, ne comprend pas.

19 As-tu donc rejeté Juda ? +
Es-tu pris de dégoût pour Sion ? *
Pourquoi nous frapper sans remède ?

Nous attendions la paix, et rien de bon ! *
le temps du remède, et voici l'épouvante !

20 Seigneur, nous connaissons le mal,
la faute de nos pères : *
oui, nous avons péché contre toi !

21 Ne nous méprise pas,
à cause de ton nom ; *
n'humilie pas le trône de ta gloire !

Rappelle-toi : *
ne romps pas ton alliance avec nous !

Antienne

Le Seigneur est bon ; éternel est son amour.

Psaume 99

1 Acclamez le Seigneur, terre entière,
2 servez le Seigneur dans l'allégresse,
venez à lui avec des chants de joie !

3 Reconnaissez que le Seigneur est Dieu :
il nous a faits, et nous sommes à lui,
nous, son peuple, son troupeau.

4 Venez dans sa maison lui rendre grâce,
dans sa demeure chanter ses louanges ;
rendez-lui grâce et bénissez son nom !

5 Oui, le Seigneur est bon,
éternel est son amour,
sa fidélité demeure d'âge en âge.

Péricope 2 Co 12, 9b-10

Je n’hésiterai pas à mettre mon orgueil dans mes faiblesses, afin que la puissance du Christ habite en moi. C’est pourquoi j’accepte de grand cœur pour le Christ les faiblesses, les insultes, les contraintes, les persécutions et les situations angoissantes. Car, lorsque je suis faible, c’est alors que je suis fort.

Répons

R/ Le Seigneur défend les petits ;


* J’étais faible, il m’a sauvé.


V/ J’ai invoqué le nom du Seigneur. *


Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/

Antienne de Zacharie

Béni soit le Seigneur ! Thomas l'a aimé dans la prière, le travail et la recherche de la vérité.

Cantique de Zacharie Lc 1

68 Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël,
qui visite et rachète son peuple.

69 Il a fait surgir la force qui nous sauve
dans la maison de David, son serviteur,

70 comme il l'avait dit par la bouche des saints,
par ses prophètes, depuis les temps anciens :

71 salut qui nous arrache à l'ennemi,
à la main de tous nos oppresseurs,

72 amour qu'il montre envers nos pères,
mémoire de son alliance sainte,

73 serment juré à notre père Abraham
   de nous rendre sans crainte,

74 afin que, délivrés de la main des ennemis, +
75 nous le servions dans la justice et la sainteté,
en sa présence, tout au long de nos jours.

76 Et toi, petit enfant, tu seras appelé
   prophète du Très-Haut : *
tu marcheras devant, à la face du Seigneur,
   et tu prépareras ses chemins

77 pour donner à son peuple de connaître le salut
par la rémission de ses péchés,

78 grâce à la tendresse, à l'amour de notre Dieu,
quand nous visite l'astre d'en haut,

79 pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres
   et l'ombre de la mort, *
pour conduire nos pas
   au chemin de la paix.

Intercession

Supplions le Christ qui nous a aimés jusqu’à la mort :


R/

Sauve-nous par ton amour.


Jésus, que l’on a bafoué sans raison, 
— prends pitié de ceux dont l’amour est trahi.


Jésus, que l’amour du Royaume a perdu, 
— prends pitié de ceux que l’on met en prison.


Jésus, qui n’as pas trouvé de consolateur, 
— prends pitié de ceux qui sont affligés.


Jésus, que l’on abreuva de vinaigre,
— prends pitié de ceux qui souffrent pour la justice.


Jésus, humilié par les hommes, sauvé par Dieu, 
— sois la joie et la fête des pauvres.

Notre Père

Notre Père, qui es aux cieux,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation
mais délivre-nous du Mal.

Amen

Oraison

Dieu qui as fait de saint Thomas d'Aquin un modèle admirable par sa recherche d'une vie sainte et son amour de la science sacrée, accorde-nous de comprendre ses enseignements et de suivre ses exemples.

Office des Vêpres

Introduction

V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)

Hymne : Le soir peut revenir

R/Le soir peut revenir
Et la nuit,
Si Jésus nous redit
De quel Esprit nous sommes.

Vienne Jésus pour dissiper
Le brouillard et les doutes :
Sa parole donnée
Est soleil sans déclin.

Vienne Jésus pour surmonter
La fatigue des jours :
Il est l’eau de la source
Et le pain de la vie.

Vienne Jésus pour dominer
La frayeur du naufrage :
N’est-il pas le seul Maître
Du navire et des flots ?

Vienne Jésus pour consoler
De la mort implacable,
En frère premier-né
Relevé du tombeau !

R/Le soir peut revenir
Et la nuit,
Si Jésus nous redit
L’Amour qui nous fait vivre

Antienne

Tout ce que veut le Seigneur, il le fait, au ciel et sur la terre.

Psaume 134 - I

1 Louez le nom du Seigneur,
louez-le, serviteurs du Seigneur
2 qui veillez dans la maison du Seigneur,
dans les parvis de la maison de notre Dieu.

3 Louez la bonté du Seigneur,
célébrez la douceur de son nom.
4 C’est Jacob que le Seigneur a choisi,
Israël dont il a fait son bien.

5 Je le sais, le Seigneur est grand :
notre Maître est plus grand que tous les dieux.
6 Tout ce que veut le Seigneur, il le fait *
au ciel et sur la terre,
dans les mers et jusqu’au fond des abîmes.

7 De l’horizon, il fait monter les nuages ; +
il lance des éclairs, et la pluie ruisselle ; *
il libère le vent qu’il tenait en réserve.

8 Il a frappé les aînés de l’Égypte,
les premiers-nés de l’homme et du bétail.
9 Il envoya des signes et des prodiges,
chez toi, terre d’Égypte, *
sur Pharaon et tous ses serviteurs.

10 Il a frappé des nations en grand nombre
et fait périr des rois valeureux :
11 (Séhon, le roi des Amorites, Og, le roi de Basan,
et tous les royaumes de Canaan ;)
12 il a donné leur pays en héritage,
en héritage à Israël, son peuple.

Antienne

Louez la bonté du Seigneur, célébrez la douceur de son nom.

Psaume 134 - II

13 Pour toujours, Seigneur, ton nom !
D’âge en âge, Seigneur, ton mémorial !
14 Car le Seigneur rend justice à son peuple :
par égard pour ses serviteurs, il se reprend.

15 Les idoles des nations : or et argent,
ouvrage de mains humaines.
16 Elles ont une bouche et ne parlent pas,
des yeux et ne voient pas.

17 Leurs oreilles n’entendent pas,
et dans leur bouche, pas le moindre souffle.
18 Qu’ils deviennent comme elles, tous ceux qui les font,
ceux qui mettent leur foi en elles.

19 Maison d’Israël, bénis le Seigneur,
maison d’Aaron, bénis le Seigneur,
20 maison de Lévi, bénis le Seigneur,
et vous qui le craignez, bénissez le Seigneur !

21 Béni soit le Seigneur depuis Sion,
lui qui habite Jérusalem !

Cantique (Ap 15)

3 Grandes, merveilleuses, tes œuvres,
Seigneur, Dieu de l'univers !

Ils sont justes, ils sont vrais, tes chemins,
Roi des nations.

4 Qui ne te craindrait, Seigneur ?
À ton nom, qui ne rendrait gloire ?

Oui, toi seul es saint ! +
Oui, toutes les nations viendront
   et se prosterneront devant toi ; *
oui, ils sont manifestés, tes jugements.

Péricope Jc 1, 2-4

Quand vous butez sur toute sorte d’épreuves, pensez que c’est une grande joie. Car l’épreuve, qui vérifie la qualité de votre foi, produit en vous la persévérance, et la persévérance doit vous amener à une conduite parfaite ; ainsi vous serez vraiment parfaits, il ne vous manquera rien.

Répons

R/ Le Seigneur est mon berger :
Je ne manque de rien.


* Je ne manque de rien.


V/ Si je traverse les ravins de la mort,
je ne crains aucun mal.
*Je ne crains aucun mal.


V/ Grâce et bonheur m’accompagnent
car tu es avec moi.
*Car tu es avec moi.

Antienne Magnificat

À ceux qui la désirent la Sagesse est donnée ; ceux qui la possèdent deviennent amis de Dieu.

Cantique de Marie Lc 1

47 Mon âme exalte le Seigneur,
exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !

48 Il s'est penché sur son humble servante ;
désormais, tous les âges me diront bienheureuse.

49 Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
Saint est son nom !

50 Son amour s'étend d'âge en âge
sur ceux qui le craignent ;

51 Déployant la force de son bras,
il disperse les superbes.

52 Il renverse les puissants de leurs trônes,
il élève les humbles.

53 Il comble de biens les affamés,
renvoie les riches les mains vides.

54 Il relève Israël, son serviteur,
il se souvient de son amour,

55 de la promesse faite à nos pères,
en faveur d'Abraham et de sa race, à jamais.

Intercession

En contemplant la passion de Jésus, notre Sauveur, nous supplions :

Pour ceux que la tristesse accable
— souviens-toi de ton agonie,


R/

Ô Jésus, notre Sauveur !


Pour ceux qui sont blessés dans leur chair, 
— souviens-toi de tes tortures.


Pour ceux qui souffrent la dérision, 
— souviens-toi de la couronne d’épines.


Pour ceux qui désespèrent de la vie, 
— souviens-toi de ton cri vers le Père.


Pour ceux qui meurent aujourd’hui, 
— souviens-toi de ta mort sur la croix.


Pour ceux qui espèrent contre toute espérance, 
— que resplendisse ta résurrection.

Notre Père

Notre Père, qui es aux cieux,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation
mais délivre-nous du Mal.

Amen

Oraison

Dieu qui as fait de saint Thomas d'Aquin un modèle admirable par sa recherche d'une vie sainte et son amour de la science sacrée, accorde-nous de comprendre ses enseignements et de suivre ses exemples.

Office des Complies

Introduction

V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)

Hymne : L'heure s'avance : fais-nous grâce

L'heure s'avance : fais-nous grâce,
Toi dont le jour n'a pas de fin.
Reste avec nous quand tout s'efface,
Dieu des lumières sans déclin.

Tu sais toi-même où sont nos peines :
Porte au Royaume nos travaux.
Sans toi, notre œuvre serait vaine :
Viens préparer les temps nouveaux.

Comme un veilleur attend l'aurore,
Nous appelons le jour promis.
Mais si la nuit demeure encore,
Tiens-nous déjà pour tes amis.

Dieu qui sans cesse nous enfantes,
À toi ces derniers mots du jour !
L'Esprit du Christ en nous les chante
Et les confie à ton amour.

Antienne

Dans ma nuit, je crie vers toi, Seigneur.

Psaume 87

2 Seigneur, mon Dieu et mon salut,
dans cette nuit où je crie en ta présence,
3 que ma prière parvienne jusqu’à toi,
ouvre l’oreille à ma plainte.

4 Car mon âme est rassasiée de malheur,
ma vie est au bord de l’abîme ;
5 on me voit déjà descendre à la fosse,*
je suis comme un homme fini.

6 Ma place est parmi les morts,
avec ceux que l’on a tués, enterrés,
ceux dont tu n’as plus souvenir,
qui sont exclus, et loin de ta main.

7 Tu m’as mis au plus profond de la fosse,
en des lieux engloutis, ténébreux ;
8 le poids de ta colère m’écrase,
tu déverses tes flots contre moi.

9 Tu éloignes de moi mes amis,
tu m’as rendu abominable pour eux ;
enfermé, je n’ai pas d’issue :
10 à force de souffrir, mes yeux s’éteignent.

Je t’appelle, Seigneur, tout le jour,
je tends les mains vers toi :
11 fais-tu des miracles pour les morts ?
leur ombre se dresse-t-elle pour t’acclamer ?

12 Qui parlera de ton amour dans la tombe,
de ta fidélité au royaume de la mort ?
13 Connaît-on dans les ténèbres tes miracles,
et ta justice, au pays de l’oubli ?

14 Moi, je crie vers toi, Seigneur ;
dès le matin, ma prière te cherche :
15 pourquoi me rejeter, Seigneur,
pourquoi me cacher ta face ?

16 Malheureux, frappé à mort depuis l’enfance,
je n’en peux plus d’endurer tes fléaux ;
17 sur moi, ont déferlé tes orages :
tes effrois m’ont réduit au silence.

18 Ils me cernent comme l’eau tout le jour,
ensemble ils se referment sur moi.
19 Tu éloignes de moi amis et familiers ;
ma compagne, c’est la ténèbre.

Antienne

Psaume

Péricope Jr 14, 7-9b

Si nos fautes parlent contre nous, agis, Seigneur, pour l’honneur de ton nom ! Tu es au milieu de nous, et ton nom a été invoqué sur nous ; ne nous abandonne pas, Seigneur, notre Dieu.

Répons

R/ En tes mains, Seigneur, je remets mon esprit.


V/ Mes jours sont dans ta main, sauve-moi. R/


Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/

Antienne de Syméon

Sauve-nous, Seigneur, quand nous veillons ; garde-nous quand nous dormons : nous veillerons avec le Christ, et nous reposerons en paix.

Cantique de Syméon Lc 2

29 Maintenant, ô Maître souverain, +
tu peux laisser ton serviteur s'en aller
en paix, selon ta parole.

30 Car mes yeux ont vu le salut
31 que tu préparais à la face des peuples :

32 lumière qui se révèle aux nations
et donne gloire à ton peuple Israël.

Oraison

Seigneur notre Dieu, que la splendeur de la Résurrection nous illumine, pour que nous puissions échapper à l’ombre de la mort et parvenir à la lumière éternelle dans ton Royaume. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Bénédiction

Que le Seigneur qui nous a sauvés par sa croix
soit pour nous la résurrection et la vie. Amen.

Hymne Mariale : Nous te saluons, Vierge Marie

Nous te saluons, Vierge Marie,
servante du Seigneur.
Ta foi nous a donné
l'Enfant de la promesse,
la source de la vie.
Ève nouvelle,
montre-nous le Sauveur,
Jésus Christ, notre frère,
Sainte Mère de Dieu.

Les lectures sont issues de l'Association Épiscopale Liturgique pour les pays Francophones (AELF)