Saints de la porte d’à-côté
qui dans votre vie ordinaire
malgré ce qui vous est contraire,
montrez que vous savez aimer,

Vous tous, soyez remerciés.

 

Vous, les humbles gens de la rue,
qui cherchez à rendre service
et inventez sans bénéfice
le truc le plus inattendu.

C’est votre action qui m’a bien plu.

 

Gens d’entretien et infirmière,
chercheur, humoriste et cuistot,
docteur qui cherche la manière
de nous guérir très bientôt.

C’est vous le cadeau le plus beau.

 

« Saint de la porte d’à côté »
(c’est ainsi que François te nomme)
dans nos cœurs aussi bien qu’à Rome,
tu as gagné notre amitié.

Tous, nous saurons la partager.

X