Lecture du livre de l’Exode (32, 7-14)

En ces jours-là,
le Seigneur parla à Moïse :
« Va, descends,
car ton peuple s’est corrompu,
lui que tu as fait monter du pays d’Égypte.
Ils n’auront pas mis longtemps
à s’écarter du chemin que je leur avais ordonné de suivre !
Ils se sont fait un veau en métal fondu
et se sont prosternés devant lui.
Ils lui ont offert des sacrifices en proclamant :
“Israël, voici tes dieux,
qui t’ont fait monter du pays d’Égypte.” »

Le Seigneur dit encore à Moïse :
« Je vois que ce peuple
est un peuple à la nuque raide.
Maintenant, laisse-moi faire ;
ma colère va s’enflammer contre eux
et je vais les exterminer !
Mais, de toi, je ferai une grande nation. »

Moïse apaisa le visage du Seigneur son Dieu
en disant :
« Pourquoi, Seigneur, ta colère
s’enflammerait-elle contre ton peuple,
que tu as fait sortir du pays d’Égypte
par ta grande force et ta main puissante ?
Pourquoi donner aux Égyptiens l’occasion de dire :
“C’est par méchanceté qu’il les a fait sortir ;
il voulait les tuer dans les montagnes
et les exterminer à la surface de la terre” ?
Reviens de l’ardeur de ta colère,
renonce au mal que tu veux faire à ton peuple.
Souviens-toi de tes serviteurs,
Abraham, Isaac et Israël,
à qui tu as juré par toi-même :
“Je multiplierai votre descendance
comme les étoiles du ciel ;
je donnerai, comme je l’ai dit,
tout ce pays à vos descendants,
et il sera pour toujours leur héritage.” »

Le Seigneur renonça au mal
qu’il avait voulu faire à son peuple.

– Parole du Seigneur.

 

Homélie du Père Jean Delvolvé

Jeudi 26 mars — 4ème Semaine de Carême

Comme il est beau de voir Moïse intercéder pour le peuple d’Israël auprès de Dieu pour qu’il lui pardonne son péché de l’idolâtrie !

Moïse préfigure le Christ.  Sur la Croix Jésus va s’offrir lui-même au Père par amour pour les hommes, il va prendre sur lui tous les péchés pour venir nous guérir, nous pardonner, nous sauver !

Ce mystère d’amour de la Croix, nous le revivons à chaque messe. Quand nous célébrons la messe, nous sommes mis en présence de la mort et de la Résurrection du Christ, Jésus vient se donner à nous, il vient nous pardonner, il vient nous communiquer sa vie !

« Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que ceux qui croient en lui aient la vie éternelle ! » Ce grand mystère d’amour est actuel.

Mais comment nous unir à ce mystère d’amour alors qu’en cette période de confinement nous ne pouvons pas nous y rendre physiquement ? Comment dans notre vie concrète nous pouvons répondre à l’amour du Christ ?

Dans la vie de famille par exemple. Quand j’étais petit, je me souviens que le dimanche, mon papa se levait plus tôt pour préparer le petit déjeuner à ma maman et lui apporter dans son lit. C’était un homme aimant, amoureux, qui avec ses défauts par ailleurs, cherchait à manifester en actes son amour pour ma maman.

La vie de famille, les relations entre les époux, les parents avec les enfants, les frères et sœurs entre eux, offrent une multitude d’occasions de manifester en acte notre amour. A ces actes d’amour humain, nous pouvons aussi leur donner une valeur divine, nous pouvons les offrir au Seigneur. Il suffit de dire intérieurement : « Seigneur je le fais par amour pour toi ! »

C’est ce que je vous propose comme exercice aujourd’hui. Choisir une personne avec qui nous vivons (époux, épouse, frères, sœurs, parents, enfants…) et si nous sommes seuls, une personne de notre entourage. Et nous poser cette question : qu’est-ce qui lui ferait plaisir ?

Puis décider d’un acte concret à accomplir par amour pour lui ou pour elle (un service, une parole d’attention, un coup de téléphone…). Et en l’accomplissant, l’offrir intérieurement au Seigneur, en union à la messe qui est célébrée aujourd’hui.

Amen

Père Jean Delvolvé

X