Pour la première fois, des laïcs participent à l’Assemblée des évêques de France qui vient de s’ouvrir à Lourdes. Puisque le thème « La transformation écologique », dans la droite ligne de « Laudato Si »,  a été retenu pour les deux premiers jours de cette rencontre, beaucoup d’entre eux ont sollicité des personnes investies dans les questions environnementales pour vivre cet « exercice de synodalité inédit ».

Par exemple, les diocèses du Mans, de Nevers et de Paris ont fait le choix d’être accompagnés par des couples engagés dans l’écologie. Mgr Thierry Brac de la Perrière (Nevers) a précisé que celui qu’il a convié habite « une oasis dans l’esprit de l’encyclique ». Tous deux n’ont pas de « fonction officielle » dans le diocèse, mais leur exemple de vie peut être un « bon stimulant » pour l’Eglise diocésaine.

Parmi ces laïcs , bon nombre ont entre 30 et 40 ans. Ils  s’investissent dans des équipes « Laudato si » mises en place dans les diocèses, dans le mouvement Chrétiens dans le monde rural (CMR) ou dans celui label Eglise verte encourageant la conversion écologique des paroisses. D’autres sont des agriculteurs convertis au bio ou des formateurs bio en milieu agricole. Des professionnels de l’environnement (ingénieurs des eaux et forêts, urbanistes, scientifiques de l’ Institut national de la recherche agronomique et experts en climatologie) ont également été invités.

 

L’équipe du site internet

Source : La Croix du 5-11-2019 – Photo PxHere (CCO Domaine public)

 

 

X