Un peu de marche jusqu’à la Gare de St Gratien, quelques minutes de RER, une dizaine de stations de métro et les enfants du catéchisme du groupement paroissial et leurs accompagnateurs arrivent devant Notre Dame des Victoires.

Sur la façade de cette Basilique construite sous Louis XIII, deux grands kakémonos nous invitent à prier les malades avec Ste Thérèse de Lisieux. Prières et messes dites dans cette église guérirent Thérèse le 13 mai 1883. C’est un lieu de pèlerinage comme en témoignent les 37 000 ex – voto qui en tapissent les murs.

 

Tout le groupe est accueilli par le sourire de Sœur Marie Joëlle. Elle nous guide, en sous-sol, vers une jolie salle toute voûtée. Ce sera le lieu des différents échanges avec une religieuse et le repas.

 

                                                       

                                 

                                  

Après avoir prié devant la statue de la Vierge Marie couronnée, tenant l’enfant Jésus dans ses bras, nous écoutons, avec beaucoup d’attention l’histoire de cette ancienne chapelle du couvent des Augustins. C’est Louis XIII qui en finance la construction. Elle est nommée Notre-Dame-des-Victoires, en l’honneur des victoires remportées par le Roi.

Un vitrail raconte qu’après une apparition de la Vierge au Frère Fiacre, celui – ci pria Marie pour que le roi Louis XIII ait une descendance.  Ce vœu  est exaucé : Louis, Dieudonné nait, le futur Louis XIV.

 

Temps de détente dans la cour du Palais Royal avant d’assister au chapelet récité pour les enfants malades.

    

                                        

 

Avant de partir, photos souvenirs de cette belle journée.

    

 Merci à tous.

Béatrice

X