Dans le court passage du livre de Jérémie, lu dimanche dernier (Jr 23, 1-6), la mention « oracle du Seigneur » , autrement dit « parole du Seigneur » est faite quatre fois. Pourquoi cette insistance ?

Jérémie, une vocation précoce.

Jérémie (dont le nom Hébreu signifie « Que Yahvé se lève ») est l’un des grands prophètes d’Israël.

Il est né dans une famille sacerdotale à Anathoth (territoire de Benjamin) non loin de Jérusalem. C’est là qu’il exerça son activité prophétique pendant près de quarante ans.  Il était encore un enfant quand Dieu s’adressa   à lui en ces termes : « Avant même de te façonner dans le sein de ta mère, je te connaissais ; avant que tu viennes au jour, je t’ai consacré ; je fais de toi un prophète pour les nations » (Jr 1, 5).

Alors qu’il protestait, vu son jeune âge, Dieu lui répondit « Voici, je mets dans ta bouche mes paroles ! » (Jr 1, 9). Nous savons à quel point, cela fut difficile pour lui. Il est cependant l’une des figures les plus attachantes du prophétisme biblique car il est l’homme du dialogue avec Dieu. Bien que de nombreux échecs aient affecté sa vie, il a, par son attitude et ses paroles, contribué à intérioriser la religion de Yahvé.

Le rôle du prophète

Le prophète,  dont l’étymologie signifie  « celui qui parle au nom de Dieu », est dans Bible celui qui, inspiré par Dieu, parle en son nom pour faire connaître ses volontés. C’est celui qui révèle aux hommes une vérité importante et qui est également pleinement engagé dans « les affaires du monde ».

« Parole de Dieu » une expression insolite.

C’est ce que dit le franciscain Michel Hubaut dans son livre « Un Dieu qui parle ». Dans sa jeunesse, il butait sur les expressions « Dieu dit à Abraham, à Moïse ou bien parole du Seigneur … ». En effet, comment dire que Dieu parle alors qu’il n’a pas de bouche comme un être humain ? A 25 ans, ces questionnements, restés sans réponse, l’amenèrent à  s’éloigner de l’ Eglise. C’est cependant la vie rayonnante de St François d’Assise, entièrement habité par la Parole de Dieu qui l’a ramené au Christ, Lui qui a eu l’audace de dire qu’il était « la Parole de Dieu ». Le fait d’être en dialogue avec les hommes est l’une des caractéristiques du Dieu Biblique.

Pourquoi la Parole est-elle si importante dans les écritures ?

Dans la tradition Judéo-Chrétienne, le mot parole tient une place prépondérante car il désigne tous les moyens employés par Dieu pour se révéler à l’ Homme. Cette parole de Dieu est le fruit de la réflexion d’êtres humains qui ont découvert Dieu de façon progressive. Elle n’est donc pas simplement « Parole de Dieu », elle est surtout : « Parole avec Dieu », « dialogue et échange avec Dieu ».

La liturgie de la Parole

D’ailleurs la première partie de toute célébration eucharistique est nommée « liturgie de la Parole » Elle est proclamée dans ses diverses formes : Première Alliance, Psaume, Nouvelle Alliance puis évangile. Elle est parole de la Vie puisqu’elle porte en elle toutes nos questions sur la mort, la vie, l’amour, la souffrance…*

Une parole qui nous parle de l’énigme du mal

Il suffit de relire ce passage de Jérémie : « …Que mes yeux ruissellent de larmes nuit et jour, sans s’arrêter ! … Si je sors dans la campagne, voici les victimes de l’épée ; si j’entre dans la ville, voici les souffrants de la faim. Même le prophète, même le prêtre parcourent le pays sans comprendre… Pourquoi nous frapper sans remède ? Nous attendions la paix, et rien de bon ! le temps du remède, et voici l’épouvante ! … Rappelle-toi : ne romps pas ton alliance avec nous ! … Nous espérons en toi, car c’est toi qui as fait tout cela. » (Jr 14, 17-22), pour comprendre à quel point Jérémie ose interpeller Dieu, lui parler de l’énigme du mal sans rien omettre de sa violence.

Une parole de re(naissance) pour chacun

Or, malgré ses incompréhensions et ses révoltes, Jérémie ne cesse d’espérer car la Parole de Dieu porte le monde dans son souffle, elle met au monde tout ce qui est encore à advenir comme en témoigne un jeune prisonnier parlant de la Bible : « Dans ce livre, il y a une parole pour chacun, j’ai trouvé la mienne ». Ce n’est donc pas un contenu qui nous informerait sur Dieu car cette parole est surtout : une parole créatrice toujours à l’œuvre et, pour ceux qui la reçoivent, une « re-naissance ».*

Appelé(e)s à témoigner

Le baptême fait de nous des prophètes car nous sommes appelé(e)s à témoigner de notre foi autour de nous par nos paroles mais également par nos actes. Nous sommes invités à nous mettre au service de tous ceux qui ont besoin d’une aide, d’une écoute, d’un partage.

Georgette

Sources :  Universalis Encyclopédie/Jérémie – Got questions – * Anne Lécu – Ceci est mon corps

Illustration : Wikimédia Commons – Le prophète Jérémie tenant le rouleau de la loi à côté de l’Arche d’Alliance – Fresque de la Synagogue de Doura Europos (Syrie) – (250-256) – Libre de droit.

 

 

 

 

X