Pourquoi Qahal, fraternité nouvelle ?

 

Je sais que vous être très nombreux à vous poser la question : mais que signifie ce terme ?

Qahal ?

Qahal : pourquoi avoir choisi ce mot étrange pour notre fraternité nouvelle ?

Eh bien je vais vous le dire.

Venez. Approchez.

Je vais vous dire un peu le sens de ce mot.

Qahal : c’est un mot hébreu.

Il vient de la Bible, il signifie cette convocation
de Dieu. Ce rassemblement de Dieu.
Dieu qui rassemble son peuple.
Un peuple immense.
Une multitude d’hommes et de femmes, d’enfants,
de vieillards, de jeunes, qui cheminent à la sortie d’Égypte jusqu’en Terre promise pendant 40 ans.

Qahal c’est cette assemblée qui traverse le désert, longtemps, lentement et qui régulièrement est rassemblée par le Seigneur, est convoquée par le Seigneur, pour que le Seigneur puisse lui parler et conduire ce peuple.

Qahal est une fraternité nouvelle.

Voilà le sens de ce terme hébreu qui va nous accompagner pendant tout le temps de nos vidéos.

Comme les Hébreux qui quittent l’Égypte, laissez un monde derrière nous ! Il y a un avant et un après.

Nous avons laissé un monde et parfois nous sommes comme eux dans une certaine nostalgie.

Nous avons beaucoup de manques, de frustrations. Nous avons envie de retourner dans ce monde d’avant et nous ne savons pas vraiment vers quel monde nous allons.

Nous avons quitté le connu.

Nous allons vers l’inconnu.

Et comme les Hébreux, il y a cette marche longue, lente qui va nous occuper.

Pour combien de temps ? Nul d’entre nous ne le sait.

Comme les Hébreux, nous pouvons être aussi remplis de peur, de crainte.

À quoi va ressembler cette traversée du désert ?

Trouverons-nous assez de nourriture ? physique ? spirituelle ? relationnelle pour survivre.

Il y a peut-être aussi dans ce temps d’épreuve un doute ? Seigneur, est-ce que tu seras présent au milieu de nous ? Est-ce que tu nous accompagneras ?

Il y aura de la fatigue.

Et c’est pourquoi, Qahal, cette assemblée, a besoin du Seigneur. Elle a besoin d’être convoquée, rassemblée par le Seigneur.

Il y a en effet cette promesse du Seigneur : « Je suis avec vous.

Je ne vous abandonne pas.

Je serai avec vous.

Je ne vous laisserai pas tout seul dans cette expérience. »

Eh bien c’est ce que le seigneur nous dit à nous aussi aujourd’hui.

Il y a cette promesse, de la présence du Seigneur.

Mais il y a aussi cette expérience nouvelle d’un peuple qui se construit.

Le peuple Hébreu, quand il était en Égypte était disséminé.

Chacun vaquait à ses occupations.

L’un faisait ceci.

L’autre cela.

Aujourd’hui, Dieu réunit son peuple.

Concrètement comment vivre, comment commencer à vivre, cette fraternité nouvelle ?

Eh bien je vous invite à mettre en place les moyens que nous proposons dans tout le groupement paroissial.

D’abord, l’inscription à la newsletter.

L’inscription pour vous-mêmes mais aussi pour vos proches.

Ensuite, eh bien de suivre patiemment ces vidéos – 13h – 19h – d’être convoqués tous par le Seigneur, à des heures précises ou un petit peu en différé grâce à internet.

Et puis également de poser du mieux que nous pouvons chacun ces gestes du quotidien, où nous prenons soin les uns des autres, à travers ces « anges gardiens » dont nous reparlerons sans doute.

Et puis pour aujourd’hui, je vous invite à poser le premier geste, premier acte d’espérance et de confiance.

C’est de dire dans le secret de votre cœur ou dans le secret de votre prière familiale :

Seigneur, avec Toi, ce temps d’épreuve sera un temps de grâce.

Seigneur, avec Toi oui vraiment nous le croyons pour nous tous, ce temps d’épreuve sera un temps de grâce.

Bonne route à tous les membres de la fraternité nouvelle Qahal !

 

Père Edouard George

 

X