Hier, notre groupe de partage s’est réuni autour de texte de la Samaritaine (Jn, 1-42). Notre réunion a débuté par un temps d’échange sur ce que nous ressentions suite au terrible incendie qui a ravagé, dans la soirée de lundi, la cathédrale Notre Dame de Paris (nos interrogations, notre sidération, notre tristesse). Toutefois, nous avons surtout évoqué les signes d’espérance qui, à travers cet événement douloureux, se sont révélés alors que notre Eglise traverse une crise :

  • Chants et prières spontanés qui se sont élevés dans les rues, ouverture des églises parisiennes.
  • Nombreux témoignages de soutien venus du monde entier.
  • Déjà de nombreux dons pour reconstruire Notre-Dame.
  • Le langage inhabituel des journalistes qui ont beaucoup parlé de transcendance, de foi, de fidèles …
  • Le coq de la flèche retrouvé pratiquement intact.
  • Les magnifiques paroles de Mgr Aupetit qui dans une interview confiait celles dites par un curé parisien : « Tu n’as plus de cathédrale, mais tu as gagné un peuple » et son invitation : « Il nous faut rebâtir l’église, pas seulement le bâtiment mais l’Eglise tout court » Et nous pensons alors à St François d’Assise.
  • La grande croix qui, au milieu des décombres, est demeurée intacte était un signe d’espoir et une invitation à la conversion en ce début de Semaine Sainte.

 

Etrangement, la méditation écrite avant l’incendie pour le dimanche de Pâques s’intitule: de la croix de la passion à la croix de la résurrection !

Mgr Aupetit propose un geste simple à toutes les personnes de bonne volonté. Ils pourront, s’ils le souhaitent, « mettre à leur fenêtre dans la nuit de Pâques, un lumignon, une bougie, comme nous le ferons dans toutes nos églises en commençant la Vigile Pascale par le rite du feu nouveau ». Une manière concrète de signifier cette unité qui permettra d’écrire au fronton de nos édifices publics la fraternité qui, le rappelle Mgr Aupetit,  « trouve son origine dans la paternité de Dieu source de tout amour ».

En cette semaine si importante pour les Chrétiens, prions avec force pour que nous demeurions, malgré les difficultés, les pierres vivantes de l’Eglise.

Georgette

Lien des différentes déclarations faites après l’incendie de Notre Dame de Paris :

https://www.paris.catholique.fr/incendie-de-notre-dame-de-paris.html

X