De cette phrase de Christian de Chergé,  « Le Verbe s’est fait frère »  l’équipe d’animation liturgique a choisi de mettre en valeur le mot « frère » au moment de la prière universelle.

Après la profession de foi, le Père Edouard a invité chacun à prendre un lumignon et le déposer au pied de l’autel sur le panneau où les lettres du mot « frère » étaient tracées.

Il ne s’agissait pas simplement de poser une bougie mais dans cette démarche, réfléchir : comment puis – je être « frère » dans notre monde d’aujourd’hui où les conflits, le racisme, l’individualisme, l’indifférence sont en premières lignes.

Que chacun, là où il est :  famille, quartier, travail, se fasse « frère » et tout comme de notre panneau, la lumière jaillira.

Béatrice .

X