Les évêques de l’UE ont prié pour la paix à Ypres (Belgique)

 

L’Assemblée de la COMECE qui s’est tenue les 25 et 26 Octobre dernier était consacrée aux prochaines élections européennes. A cette occasion, les évêques européens ont commémoré toutes les victimes de la 1ere Guerre mondiale le 24 Octobre à Ypres (Belgique).

Cette ville flamande de Flandre-Occidentale avait été entièrement détruite au cours de la 1ere guerre mondiale suite aux batailles d’Ypres (d’avril à mai 1915). La campagne environnant Ypres n’est qu’une vaste nécropole. On y compte environ 170 cimetières militaires.

Une messe a été célébrée à la cathédrale St-Martin, en présence de centaines de jeunes venus de plusieurs pays et de résidents locaux. La commémoration s’est poursuivie par une prière œcuménique à l’Eglise St Georges Mémorial.

Les évêques ont ensuite été reçus par les autorités publiques de l’hôtel de ville et ont visité le mémorial « In Flanders Fields ».

Devant le mémorial de la porte du Ménin les sonneurs de clairon interprètent  chaque soir le « Last Post » (le dernier appel). La cérémonie débute par une lecture de textes sur l’histoire de la grande guerre ou  par une prière.

Ils ont prié au cimetière allemand de Studentenfriedhof et au cimetière Tyne Cot où reposent près de 12 000 soldats des forces du Commonwealth.

  

Cimetière militaire allemand de Langemark

Cimetière du Commonwealth Tyne Cot

Ils ont exhorté toutes les personnes de bonne volonté à œuvrer pour la promotion du dialogue – élément clé de l’Union Européenne. Cette rencontre s’est poursuivie à Bruxelles. Les évêques ont réaffirmé le soutien de l’Eglise catholique au projet de paix élaboré par l’Union Européenne et ont appelé les dirigeants politiques à envisager l’avenir avec responsabilité, sans crainte ni égoïsme, afin de promouvoir des politiques favorables à la jeunesse, à la famille et aux communautés.

***********************************************************

Assemblée plénière des Evêques de France à Lourdes

 

A quelques mois des élections européennes de 2019, l’Europe était l’une des préoccupations des évêques de France réunis à Lourdes en assemblée plénière du 3 au 8 Novembre. Mgr Georges Pontier dans son discours d’ouverture a lancé cet appel : «  Nous appelons à la recherche d’un Bien Commun européen, seul capable de refonder un vrai projet pour l’Europe… La place des religions en Europe a marqué et marque son histoire. Elles sont appelées à être facteur de paix, d’engagement, de défense des plus pauvres. Le christianisme y tient une grande part. Notre responsabilité est réelle. L’Europe porte un précieux message pour l’ensemble du monde. Elle ne peut manquer à ses responsabilités ».

Dans un contexte de défiance vis-à-vis de la construction européenne et des décisions de Bruxelles, Mgr Antoine Herouard, évêque auxiliaire de Lille, a tenu à faire intervenir le frère Olivier Poquillon, secrétaire général de la COMECE et Enrico Letta, ancien Premier Ministre italien et président de l’Institut Jacques Delors, sur les enjeux de cette élection.

Enrico Letta a souligné que, pour la première fois, on va discuter de l’avenir de l’Europe. Il précise que le débat doit concerner exclusivement les politiques à mener. L’existence de l’Europe, quant à elle, ne saurait être remise en cause. Il a également rappelé que l’Eglise joue un rôle social essentiel dans un monde où le sens de la communauté se perd. Les valeurs, telles que : l’attention aux droits de l’homme, aux droits du travailleur, aux droits des familles, disparaissent peu à peu de nos sociétés. Dans ce sens-là, le rôle de l’Eglise et des évêques est très important a-t-il conclu.

Georgette

*Sources COMECE et RCF

 

 

 

X