Tableau « Noli me tangere » –  » Ne me touche pas » de François Bhavsa

 

Marie, tu es venue de Magdala-sur-Mer, en Galilée, d’où ton surnom : “Marie-Magdeleine”, au pied du Maître, qui pardonnant tes écarts de conduite, a restauré en toi : Vie, dignité de femme et avenir possible.

Dans ce regard d’amour et de pardon, tu as puisé le souci de soigner le corps charnel de Celui qui est Vie.

Son corps ressuscité n’a plus besoin de tes soins, pas plus que des nôtres. Son corps mystique : l’Eglise, demande nos services.
Il veut avoir besoin de nous.

Jésus a fait de toi l’Apôtre des Apôtres, lorsqu’Il t’a dit : “ Ne me retiens pas, va trouver mes frères ”.
Aujourd’hui, fais-nous comprendre qu’Il nous envoie, comme toi, dans le monde, annoncer que Jésus est Vie.

Amen

Monseigneur Bernard Mollat du Jourdin

 

X