En ce dernier jour de mai, nous vous invitons à découvrir le message d’espérance du sanctuaire de Pontmain.

Une seule apparition

Le 17 janvier 1871, vers 18 H la vierge illumine le ciel  du petit village de Pontmain. Elle apparaît à 7 enfants de cette petite bourgade.

La France est alors en guerre contre la Prusse. Petit à petit, les villageois se rassemblent autour des enfants et commencent à prier avec eux.

Lorsque l’Abbé Guérin, curé du village dont le ministère repose sur la prière et la piété mariale, arrive sur les lieux, un ovale bleu avec quatre bougies éteintes vient entourer la Belle Dame, une petite croix rouge apparaît sur sa poitrine à l’endroit du cœur.

Pendant le chapelet, l’ovale et la Vierge grandissement  lentement au fur et à mesure des Ave Maria. Des étoiles se multiplient sur sa robe et autour d’elle. Au moment du Salve Regina, le message de prière et d’espérance que transmet Marie de la part du Seigneur est complet.  Marie y donne cette recommandation : « Priez, mes enfants, Dieu vous exaucera en peu de temps. Mon fils se laisse toucher ».

Reconnaissance de l’apparition par l’Église catholique.

Le 02 février 1972, Mgr Casimir Wicart reconnaît officiellement l’apparition de la Vierge à Pontmain et autorise sa dévotion qui d’ailleurs a déjà commencé bien avant cette reconnaissance.

Le 29 mai 1872, après la mort du Père Michel Guérin, Mgr Wicart confie aux Missionnaires Oblats de Marie Immaculée la construction d’un Sanctuaire.
A Pontmain, Marie invite, comme toujours, à la prière et à l’espérance.

Georgette

Illustration Wikimédia Commons – Statue de Notre Dame de Pontmain sur le parvis de la basilique Notre Dame d’espérance ( Licence Créative Commons – libre de droit.)

 

X