Mardi 13 Avril, dans le cadre du thème de notre année pastorale « Osons l’espérance », nous avons re(découvert) la belle figure biblique du prophète Elie. Patricia que nous connaissons bien et Monique Fenestre de Beaumont-sur-Oise animaient cette formation. Merci à elles !

Elie, guide spirituel des Carmes Déchaux

Toutes deux sont engagées dans l’Ordre des Carmes Déchaux Séculiers de la communauté de la Bienheureuse Marie de  l’ Incarnation de Pontoise. Les Carmes trouvent en Élie leur guide et leur Père. Ses deux cris devant Dieu résument l’idéal carmélitain : « Il est vivant le Seigneur devant qui je me tiens ! » (1R 17,1 ) et « Je brûle de zèle pour toi Seigneur, Dieu de l’univers ! » (1R 19, 14).

Que nous apprend Elie ?

Aujourd’hui, que pouvons-nous apprendre d’ Elie dont l’histoire se situe à l’époque où les Hébreux, installés en terre de Canaan, commencent à oublier Dieu qui les a fait sortir d’Egypte et se tournent vers les idoles ? Comment peut-il nous éclairer, nous guider, nous apprendre à ne pas désespérer en cette période difficile ?

La foi se raffermit par l’annonce de la Parole

La foi naît de l’écoute de la Parole et se raffermit par l’annonce. Elle implique un témoignage et un engagement publics. Dans un monde sécularisé, à une époque en manque de repères, de confiance et d’espérance,  nous devons nous aussi  porter témoignage de l’existence de Dieu, de Sa vie  présente en chacun de nous. La parole que Dieu adresse à la veuve de Sarepta l’est aussi pour nous « N’aie pas peur ». Ce fût la première demande de St Jean-Paul II le jour de son élection « N’ayez pas peur ».

Comment pouvons témoigner que Dieu ne nous abandonne pas ?

Nous devons comprendre que Dieu ne nous laisse pas seuls. Il nous accompagne sur la route parfois tortueuse de la vie. C’est par nos gestes, notre écoute et nos paroles de réconfort que nous en devenons les témoins.

Prier pour apprendre à découvrir ce que Dieu nous dit

Pour cela, faisons nôtre cette courte prière : « Seigneur, comme Elie, apprends-moi  à découvrir ta discrète présence et à comprendre ce que tu me dis au fond du cœur mais aussi à faire jour après jour des moments de silence pour me mettre à l’écoute du murmure de ta tendresse. Apprends-moi à te découvrir et à écouter ta voix qui, comme une brise légère, me parle à travers les personnes que je rencontre et à travers les évènements tristes ou joyeux qui jalonnent ma vie ».

Georgette

     

   

    

Photos : Jean-Pierre P.

 

 

X