Le 2 Février dernier, le pape François signait le décret de la Congrégation pour le culte divin annonçant qu’une seule fête réunirait Marie, Marthe et Lazare. Auparavant, seule la mémoire de Marthe se faisait le 29 Juillet. En les réunissant dans une même commémoration, il désire mettre en avant l’importance d’une cellule familiale ouverte aux autres.Par leur fraternelle amitié, la fratrie a joué un rôle important dans la vie de Jésus.

 

C’est  ce que le Cardinal Sarah soulignait en signant l’ordonnance : « le Christ a fait « dans la maison de Béthanie, l’expérience de l’esprit de famille  et de l’amitié …  pour cette raison l’ Évangile de Jean affirme qu’il les aimait ». En effet, Jésus se rendait souvent dans leur maison. Dans le récit du repas opposant Marthe et Marie (Lc 10, 38-42), nous découvrons le rôle complémentaire du service et de la contemplation.

Pour conclure nous pouvons dire que le signe de la résurrection de Lazare nous dit l’attachement du Christ bouleversé par la mort de son ami.  Il  est également annonciateur d’une réalité concernant la famille Humaine, Jésus est l’ami de tous les hommes et la résurrection est promise à tous.

Georgette
Sources : Croire – La Croix
Illustration : Wikimédia Commons – Le Christ chez Marthe et Marie de Joos Goemaere (1573-1611) Huile sur toite peinte vers 1600. Bibliothèqe et musée de la gourmandise à Hermalle-sous-Huy (Belgique) – Domaine public.

X