Jeudi, 33ème semaine du Temps Ordinaire — Année Paire

 

Homélie du Père Jean Delvolvé

Jésus pleure ! Il y a plusieurs endroits dans l’Évangile où nous voyons Jésus pleurer : Jésus pleure la mort de son ami Lazare. Ici Jésus pleure sur Jérusalem alors qu’il s’approche d’elle pour vivre sa passion et que le Temple sera bientôt détruit parce que le peuple n’a pas reconnu le moment où Dieu le visitait.

Jésus pleure quand les hommes ne reconnaissent pas sa venue quand les hommes ne l’accueillent pas dans leur cœur.

L’Eucharistie n’est-elle pas le lieu par excellence où nous sommes visités par la présence de Jésus en nous ? Nous avons lu il y a quelques jours dans l’Apocalypse de Saint-Jean ces paroles qui peuvent être appliquées à la communion eucharistique : « voici que je me tiens à la porte et je frappe, si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte je rentrerai chez lui je prendrai mon repas avec lui et lui avec moi. »

J’aimerais méditer avec vous aujourd’hui sur la manière de bien recevoir et accueillir le Seigneur, quand il vient à nous dans la communion.

Avant la communion, après la communion.

1. Avant la communion

Quel amoureux ne prépare pas son cœur à la rencontre de sa bien-aimée ? S’il l’aime, il va préparer cette rencontre, il va réfléchir sur les choses dont il veut parler avec elle, il prépare ses mots d’amour…

Quand le Seigneur vient dans notre cœur, comment nous préparons nous à le rencontrer ?

Saint Josémaria divisait sa journée en deux, la première partie de la journée, il la passait à rendre grâce pour la communion du matin, la seconde partie de la journée ainsi que la nuit, il la passait à préparer son cœur à la communion du lendemain, par des mots d’amour, par des communions de désir, des communions spirituelles, il faisait grandir son désir de recevoir le Seigneur. Et chaque fois le Seigneur le comblait bien au-delà de ce qu’il espérait.

2 Pendant la communion : l’action de grâce

On raconte que Saint Philippe Néri a vu un homme partir précipitamment juste après avoir communié. Celui-ci a demandé aux deux servants de le suivre dans la rue accompagné de deux chandeliers, et cela pour lui faire comprendre qu’il était réellement la présence de Dieu, un tabernacle vivant !

Savez-vous que notre cœur a des oreilles ? Mais oui ! Il a aussi des yeux. Bien sûr c’est une image, mais une image parlante. Quand nous communions, comment écoutons-nous le Seigneur ? Comment nous laissons nous remplir de son amour ?

Plus qu’un monologue en portant au Seigneur tous nos soucis, il s’agit avant tout d’écouter et de nous laisser aimer, d’ouvrir largement la porte de notre cœur pour demeurer avec le Seigneur en faisant de ces minutes où nous avons le Christ en nous les minutes les plus importantes de notre semaine, de notre journée. De celles-ci découle tout le reste !

3. Enfin, après la communion

Si nous avons fait une belle action de grâce, nous pouvons rester profondément en union avec le Seigneur dans toutes les activités de la journée. La communion aide à vivre le reste des activités ordinaires sous le regard de Dieu, elle nous rend sensible aux motions spirituelles, aux appels de l’Esprit-Saint à tout moment dans notre cœur. D’où l’importance de communier fréquemment !

C’est la grâce que nous pouvons demander au Seigneur, de pouvoir toujours l’accueillir en faisant de belles communions, pour le consoler aussi de toutes les fois où il pleure à nouveau quand il n’est pas accueilli.

Amen

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (19, 41-44)

En ce temps-là,
lorsque Jésus fut près de Jérusalem,
voyant la ville, il pleura sur elle, en disant :
« Ah ! si toi aussi, tu avais reconnu en ce jour
ce qui donne la paix !
Mais maintenant cela est resté caché à tes yeux.
Oui, viendront pour toi des jours
où tes ennemis construiront des ouvrages de siège contre toi,
t’encercleront et te presseront de tous côtés ;
ils t’anéantiront,
toi et tes enfants qui sont chez toi,
et ils ne laisseront pas chez toi pierre sur pierre,
parce que tu n’as pas reconnu
le moment où Dieu te visitait. »

– Acclamons la Parole de Dieu.

X