« Seigneur, accorde-moi non pas le silence qui me rend prisonnier de moi-même … mais celui qui me libère et m’ouvre des espaces nouveaux. Non pas le silence du corps épuisé par les paradis artificiels … mais celui de l’âme qui respire au seuil de ton Royaume. Non pas le silence de la peur des autres et du monde … mais celui qui me rend proche de tout homme et de la création. Non pas celui de l’égoïsme froid, indifférent et hautain … mais celui qui enracine, fortifie et purifie la tendresse du cœur. Non pas le silence de l’absence vide, du monologue solitaire … mais celui de la rencontre, de l’intimité en ta Présence. Non pas le silence des exclus, des sans voix … mais celui qui nourrit la force des peuples qui se lèvent. Non pas le silence de l’homme qui rumine ses échecs … mais celui qui réfléchit pour en découvrir les causes. Non pas le silence de la nuit du désespoir … mais celui qui attend la lumière de l’aurore, de l’espérance.
Non pas le silence de la rancune, de la haine, de la vengeance … mais celui de l’apaisement et du pardon. Non pas le silence du bavard, rempli de mots, de lui-même … mais celui du cœur qui écoute le murmure de ton Esprit. Non pas le silence envahi par trop de questions sans réponses
… mais celui de l’émerveillement et de l’adoration. Non pas le silence de l’oubli, du tombeau, de la mort …mais celui où la matière se charge des énergies du Ressuscité dans l’attente d’une vie nouvelle dans Ta lumière… ».

Michel HUBAUT, ofm (Les chemins du silence, DDB)
Illustration : Jean-Lucien G.

X