Suite à la pandémie de Covid-19, la plupart des pèlerinages à Lourdes ont été annulés. Pour relancer la saison, le sanctuaire a organisé ce jeudi 16 Juillet de 7 h à 22 h un « e-pèlerinage » international en 10 langues. La date n’a pas été choisie au hasard. Elle est celle de la 18e et dernière apparition de la Vierge Marie à Bernadette Soubirous.

 

L’événement, baptisé « Lourdes United », diffusé sur les réseaux sociaux, la chaîne YouTube TV Lourdes et KTO, a connu un vif succès. Il a enregistré plus de 80 millions de connexions. Le sanctuaire a compilé les audiences des chaînes partenaires, des radios et des sites Web de conférences épiscopales, d’institutions d’Église ou encore de diocèses qui ont choisi de retransmettre les directs. Pendant plus de 15 H, célébrations, processions, chapelets et prières ont été retransmis en différentes langues et en fonction des fuseaux horaires. La procession aux flambeaux a rencontré un grand succès. Pendant deux heures, sur un plateau situé sur la rive droite du Gave, diverses personnes du monde ecclésial ou artistique, des pèlerins et des malades sont venus parler de leur expérience avec le lieu. Ces émissions de témoignages ont été retransmises en France en Indonésie, en Inde, en Allemagne, en Autriche, en Suisse, en Italie, au Royaume-Uni, aux États-Unis et en Amérique du Sud. La diffusion en Amérique a notamment eu un impact fort.

Mgr Olivier Ribadeau Dumas, recteur des sanctuaires de Lourdes, a souligné, au cours de l’émission combien : « il était important de permettre aux gens de se retrouver au–delà de l’impossibilité de venir et de manifester son attachement à Lourdes ». « Le Monde et les pèlerins ont besoin de Lourdes et Lourdes besoin d’eux » a-t-il précisé. Il a également déclaré que « Lourdes se devait d’être le poumon priant de ce monde souffrant ».

La menace d’une seconde vague de l’épidémie de Covid 19 nous guette (les contaminations se multiplient dans le monde, l’Afrique est de plus en plus touchée et des pays européens sont à nouveau soumis au confinement). Face à ce danger, plus que jamais, nous nous devons d’être vigilants et d’être à l’écoute les uns des autres  mais aussi de prier et de demander la protection de la Vierge Marie.

Georgette
Source pour cet article : Anne Laure Juif (18-07-2020) Journal la Croix.

X