Méditation du 22 avril 2020

Publié le

 

Texte Biblique : Josué 6, 12-16 ; 20

Josué se leva de bon matin, et les prêtres portèrent l’arche du Seigneur.

Les sept prêtres, portant les sept trompes en corne de bélier, marchaient devant l’arche du Seigneur en sonnant du cor. L’avant-garde marchait devant eux, l’arrière-garde suivait l’arche du Seigneur : on marchait en sonnant du cor.

Le second jour, ils firent une fois le tour de la ville ; puis ils revinrent au camp. Ils firent ainsi pendant six jours.

Le septième jour, ils se levèrent dès l’aurore. Ils firent le tour de la ville, sept fois, selon le même rite. Ce jour-là seulement, ils firent sept fois le tour de la ville. La septième fois, alors que les prêtres sonnaient du cor, Josué dit au peuple : « Poussez une clameur, le Seigneur vous a livré la ville !

Le peuple poussa la clameur et on sonna du cor. Lorsque le peuple entendit le son du cor, il poussa une grande clameur, et le rempart s’effondra sur place. Alors le peuple monta vers la ville, chacun droit devant soi, et ils s’emparèrent de la ville.

 

Méditation

Alors que les deux espions ont fait le repérage de la ville de Jéricho, le moment est venu où Dieu va livrer aux mains des Israélites cette ville (décrit au chapitre 6 du livre de Josué). Et cela de manière assez spectaculaire !

Pendant 7 jours, 7 prêtres qui portent l’Arche d’Alliance vont faire le tour de la ville accompagnés de 7 hommes jouant de la trompe (image de l’arche d’Alliance) Le 7èmejour, le peuple va pousser une grande clameur et les remparts de la ville vont s’effondrer sur place. Dieu va donner alors Jéricho à Israël, tous les ennemis vont être livrés entre ses mains, seule Rahab la courtisane qui a aidé les deux espions est épargnée.

Une remarque sur le chiffre 7 : il y a 7 prêtres, 7 trompes, 7 jours. Sept est dans la Bible le chiffre de la plénitude, de l’accomplissement. Par exemple, le 7ème jour de la Création dans la Genèse marque l’achèvement de la Création dont fait mémoire le shabbat, c’est le jour du Seigneur.

Conclusion : ce n’est pas le peuple par ses seules forces qui est vainqueur, mais c’est Dieu qui donne la Victoire au peuple d’Israël le 7ème jour. L’Arche d’Alliance porté par les prêtres, lieu par excellence de la présence de Dieu, en est bien le signe !

Ce texte interroge par sa violence, nous pouvons à lumière du Christ lui donner une interprétation spirituelle.

Quels sont les ennemis que le Seigneur veut détruire dans nos vies ? Ceux dont le Christ est venu nous délivrer ?

Dans chacune de nos vies se joue un combat spirituel, un combat contre le péché. Peut-être que ce temps de confinement est un temps particulier de combat intérieur. Le manque d’activité peut nous faire tomber dans l’oisiveté, l’irritation contre les autres, la sensualité…

Comme les israélites, nous sommes appelés à être victorieux de ces tentations en nous appuyant sur le Seigneur !

Sainte Thérèse de Lisieux raconte dans ses écrits autobiographiques qu’elle avait beaucoup de mal à aimer une des sœurs avec qui elle vivait. Comme elle l’écrit, « elle lui déplaisait en toutes choses ». Cela peut nous arriver aussi, d’avoir des personnes qui nous déplaisent, que ce soit par leur manière de parler, de s’habiller, par leur manière d’être tout simplement…

Sainte Thérèse ne s’est pas découragée pour autant. Qu’a-t-elle fait ? Elle a commencé à beaucoup prier pour cette sœur et a demandé au Seigneur d’avoir son regard d’amour sur elle. Quand la tentation était très forte, quand elle sentait qu’elle allait sortir un mot d’impatience, elle fuyait pour se réfugier devant le tabernacle, nouvel Arche d’Alliance, lieu de la présence réelle du Seigneur, pour reprendre des forces et être victorieuse du combat de l’Amour ! Cette sœur qui ignorait tout des combats intérieurs de Sainte Thérèse lui dit un jour : « ma sœur qu’est-ce qui vous plaît tant en moi pour me sourire de cette manière ! »

Nous-mêmes pouvons prendre exemple sur Sainte Thérèse. Devant la tentation, il faut parfois être comme Sainte Thérèse, fuir ! Prendre des forces spirituelles au tabernacle (munis de votre attestation bien sûr, les églises restent ouvertes…) vous confesser aussi, cela aide ! Pour revenir ensuite à la maison remplis de la grâce de Dieu avec votre plus beau sourire !

Comme les Israélites, comme Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, c’est en s’appuyant sur le Seigneur que nous serons vainqueurs !

Plus de lecture...