Samedi dans l’Octave de Pâques

 

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc (16, 9-15)

Ressuscité le matin, le premier jour de la semaine,
Jésus apparut d’abord à Marie Madeleine,
de laquelle il avait expulsé sept démons.
Celle-ci partit annoncer la nouvelle
à ceux qui, ayant vécu avec lui, s’affligeaient et pleuraient.
Quand ils entendirent que Jésus était vivant
et qu’elle l’avait vu,
ils refusèrent de croire.
Après cela, il se manifesta sous un autre aspect
à deux d’entre eux
qui étaient en chemin pour aller à la campagne.
Ceux-ci revinrent l’annoncer aux autres,
qui ne les crurent pas non plus.
Enfin, il se manifesta aux Onze eux-mêmes
pendant qu’ils étaient à table :
il leur reprocha leur manque de foi et la dureté de leurs cœurs
parce qu’ils n’avaient pas cru
ceux qui l’avaient contemplé ressuscité.
Puis il leur dit :
« Allez dans le monde entier.
Proclamez l’Évangile à toute la création. »

– Acclamons la Parole de Dieu.

 

Homélie du Père Jean Delvolvé

Il y a quelques semaines le Pape François vient d’ouvrir la voie à la béatification d’un jeune homme italien mort subitement en 2006 à l’âge de 16 ans : Carlo Acutis. Malgré son jeune âge, il a eu un grand rayonnement auprès de ses amis et avait pour préoccupation de leur faire connaître le Seigneur. Il a même utilisé les moyens techniques de son temps pour annoncer l’Évangile, il a créé un site internet sur les miracles eucharistiques. Le Pape François l’a présenté comme un modèle pour la jeunesse dans son exhortation apostolique sur les jeunes.

Un point commun entre tous les récits des apparitions du Christ Ressuscité aux femmes et aux disciples dans les évangiles que nous avons lus cette semaine est que le Seigneur leur demande d’annoncer aux autres la Bonne Nouvelle. C’est d’ailleurs la dernière parole que le Christ prononce dans l’Évangile selon Saint Marc : « Allez dans le monde entier. Proclamez l’Évangile à toute la création ! »

Cette mission, c’est à tous les baptisés qu’elle est adressée. Le concile Vatican II l’a rappelé, tous les baptisés sont appelés à prendre part à la mission de l’Église.

C’est une question que nous pouvons nous poser ce matin. Avons-nous conscience que nous avons à prendre part à la mission de l’Église ? A l’annonce de l’Évangile ? De la bonne nouvelle de Christ ?

« Il nous est impossible de nous taire sur ce que nous avons vu et entendu ! » disent les disciples dans la première lecture des Actes des apôtres.

L’apostolat n’est pas un partage d’idées intéressantes, il est un partage d’une rencontre personnelle du Christ. L’apostolat naît du débordement de notre cœur ! Nous voulons faire connaître celui dont on se sait aimer et qui a soif de déverser son amour dans le cœur de tous les hommes !

Si nous voulons être apôtres, si nous voulons faire connaître le Seigneur, il faut nous-mêmes apprendre à le connaître, il nous faut le fréquenter dans la prière, dans la lecture de la parole de Dieu, dans les sacrements. C’était le secret du jeune Carlo Acutis, c’était le secret des saints qui ont eu un grand rayonnement au-delà même de leur mort.

Ce matin, nous pouvons confier dans notre prière les personnes autour de nous qui ne connaissent pas le Seigneur, qui l’ont mis de côté, qui l’ont oublié… certains que le Seigneur compte sur nous pour être ses instruments pour qu’elles puissent elles-mêmes rencontrer le Christ Ressuscité. Amen !

X