Veillée Pascale — Résurrection du Seigneur, Année A

 

 

Fiche du temps de prière de la Veillée Pascale

Cliquez ici pour télécharger la fiche

 

Méditation de la veillée pascale du Père Alexandre de Bucy

Évangile

C’est ému et tremblant que je me tiens face à vous. Comment vous parler de Pâques, de la Résurrection et de la joie pascale ? Tant de personnes sont décédées, parfois tout près de nous, dans notre famille ou dans notre voisinage ; tant de famille n’ont pas pu accompagner leurs proches au moment où ils vivaient le passage, ou même pour un dernier adieu à l’église ; tant de personnes sont en réanimation dans les hôpitaux ou gravement malades dans les EPHAD ; tant de personnes sont isolées ; tant de situations semblent complètement bloquées dans nos vies ; et en plus, nous ne pouvons toujours pas nous retrouver à l’église et célébrer cette fête qui est le cœur de notre foi.

Les femmes, en revenant du tombeau, qu’elles ont trouvé vide, « avec le linge, où Jésus avait reposé, posé à plat » (Jn 20, 5), et bien que l’ange leur ait annoncé la résurrection du Christ, sont « remplies à la fois d’une grande joie et de crainte » (Mt 28, 8). Comme elles, c’est avec émotion et crainte que je me tiens devant vous. Et en tremblant, j’aimerais entrer dans chacune de vos maisons, de vos appartements, de vos familles, et vous dire : Oui, le seigneur est ressuscité ! Oui, sa Vie est plus forte que la mort ! Oui, le Seigneur, au cœur de nos nuits les plus profondes, fait briller sa lumière ! Oui, avec lui, poussé par lui, il nous est toujours possible de faire un pas de plus sur nos routes humaines ! Oui, il est l’ami qui jamais ne nous décevra, mais qui toujours nous tendra la main pour nous relever, avancer, résister, et construire ce monde nouveau, cette fraternité nouvelle, qu’il rêve pour nous et avec nous ! Oui, un monde s’écroule, mais un nouveau monde cherche à naître aujourd’hui !

« Il est ressuscité d’entre les morts » (Mt 28, 6), est le premier message de l’ange. Le second est : « voici que le Christ ressuscité vous précède en Galilée ; là vous le verrez » (Mt 28, 7). En quoi cette information nous intéresse aujourd’hui ? Devons-nous tous prendre l’avion, le bateau, la voiture ou partir à pieds pour aller en Galilée si nous voulons voir le Christ ressuscité. Non seulement, cela n’est pas possible en ces temps de confinement, malheureusement, mais surtout cela n’est pas le sens de ce message. Pour bien le comprendre, il faut se souvenir d’abord que la Galilée est une région où se mélangent de nombreux peuples et cultures, des Juifs, mais aussi des habitants des pays frontaliers, des gens de passage qui ont d’autres langues et d’autres traditions. La Galilée, c’est aussi là où ont vécu Jésus et les premiers disciples, c’est là que se trouvent leurs racines et leurs familles, c’est là que le Seigneur les a appelés dans le quotidien de leur vie. En d’autres termes, en nous invitant à aller en Galilée pour rencontrer le Christ ressuscité, le Seigneur nous rappelle tout simplement que c’est dans ce monde que le Seigneur nous attend, ce monde bigarré et multiculturel, pour y être contagieux de la joie du Christ ressuscité. Il nous rappelle que c’est dans notre vie quotidienne que nous le trouverons, quand bien même cette vie quotidienne est usante, épuisante, ou marquée par le manque ; c’est en descendant au plus profond de notre cœur que nous le rencontrerons.

« Notre cœur n’était-il pas brûlant en nous, tandis qu’il nous parlait sur la route et nous ouvrait les Ecritures ? » (Luc 24, 32). Oui, le seigneur partage nos vies, nos chemins, nos doutes, nos désespoirs, nos haltes et nos repas. C’est même là qu’il nous écoute et nous parle, c’est là qu’il veut enflammer nos cœurs par sa douce et lumineuse présence.

 

 

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu (Mt 28, 1-10)

Méditation

01 Après le sabbat, à l’heure où commençait à poindre le premier jour de la semaine, Marie Madeleine et l’autre Marie vinrent pour regarder le sépulcre.
02 Et voilà qu’il y eut un grand tremblement de terre ; l’ange du Seigneur descendit du ciel, vint rouler la pierre et s’assit dessus.
03 Il avait l’aspect de l’éclair, et son vêtement était blanc comme neige.
04 Les gardes, dans la crainte qu’ils éprouvèrent, se mirent à trembler et devinrent comme morts.
05 L’ange prit la parole et dit aux femmes : « Vous, soyez sans crainte ! Je sais que vous cherchez Jésus le Crucifié.
06 Il n’est pas ici, car il est ressuscité, comme il l’avait dit. Venez voir l’endroit où il reposait.
07 Puis, vite, allez dire à ses disciples : “Il est ressuscité d’entre les morts, et voici qu’il vous précède en Galilée ; là, vous le verrez.” Voilà ce que j’avais à vous dire. »
08 Vite, elles quittèrent le tombeau, remplies à la fois de crainte et d’une grande joie, et elles coururent porter la nouvelle à ses disciples.
09 Et voici que Jésus vint à leur rencontre et leur dit : « Je vous salue. » Elles s’approchèrent, lui saisirent les pieds et se prosternèrent devant lui.
10 Alors Jésus leur dit : « Soyez sans crainte, allez annoncer à mes frères qu’ils doivent se rendre en Galilée : c’est là qu’ils me verront. »

 

Illustration d’après la Bible de Pampelune, 1197, source : http://initiale.irht.cnrs.fr/codex/5897.

X