« Père pardonne-leur,
Car ils ne savent ce qu’ils font ».
Luc 24/34

Devant erreur et barbarie, Jésus, à la fois victime et avocat.

« Femme voici ton fils ».
Jean 19/26

« Souvenez-vous, ô Vierge Marie, qu’on n’a jamais entendu dire qu’aucun de vos enfants ait été abandonné… »

« En vérité, je te le dis : aujourd’hui
Tu seras, avec moi, dans le paradis ».
Luc 23/42

« Les derniers sont premiers ».

« Mon Dieu, mon Dieu,
pourquoi m’as-tu abandonné ? »
Matthieu 27/46

En pleine misère humaine, le cri du Fils Éternel.

« J’ai soif ».
Jean 19/28

« Boire lui manque moins que l’élan qui l’inspire ?
C’est probablement la vie éternelle » (AN page 146)

« Tout est accompli ».
Jean 19/30

« Il les aima jusqu’au bout ».

« Père, je remets mon esprit entre tes mains ».
Luc 23/ 46

« Tu n’as voulu ni offrandes ni sacrifices, alors j’ai dit :
Me voici, ô Père, pour faire ta volonté ».

Après le saint vendredi, après le septième jour du silence sabbatique, surgit une parole de Jésus, au « huitième jour » de Dieu, près du tombeau :
« Marie ! »
Jean 20/16

 

JP, BPE
Illustration d’après la Bible de Pampelune, 1197, source : http://initiale.irht.cnrs.fr/codex/5897.

X