Cette année, ce sont les femmes du Zimbabwe qui ont conçu et rédigé la célébration de la Journée Mondiale de Prière (mouvement œcuménique présent dans plus de 120 pays).

 

un grabat… symbolique

Un grabat… symbolique

 

 

Dans ce pays d’Afrique Australe, entouré par l’Afrique du Sud, le Botswana et le Mozambique, les femmes doivent faire face à une discrimination légale. Ce sont elles qui s’occupent des enfants ayant des besoins éducatifs spéciaux ou atteints de handicaps. Peu soutenues par leur époux ou leur famille, elles ont été touchées d’une façon ou d’une autre par le SIDA, le VIH, ou autres MST… Les plus pauvres, demeurant dans les zones rurales ou faisant partie de groupes particuliers, vivent la discrimination. Les jeunes filles se trouvent confrontées au problème des mariages précoces et non pas accès à une éducation de qualité. Les enfants quant à eux vivent des situations très difficiles. Ils sont souvent chefs de famille à cause de la perte de leurs parents, morts du VIH ou du SIDA ; d’autres sont recueillis par leurs grands-parents qui ne disposent même pas des biens de première nécessité. Actuellement, le gouvernement du Zimbabwe et autres organisations de la société civile, y compris les organisations œcuméniques, font pression pour obtenir l’égalité des sexes. Des lois, protégeant les femmes contre les violences sexuelles et sexistes, ont été votées.

Au Zimbabwe, la solidarité et l’entraide sont primordiales pour continuer à vivre. La plupart des orphelins sont pris en charge par la communauté. Les femmes partagent le peu qu’elles possèdent avec leurs voisines. La foi de ce peuple, qui garde espoir en une vie meilleure est grande. Les églises et institutions œcuméniques travaillent auprès de la population pour aider au redressement pacifique du pays. Nos sœurs Zimbabwéennes interprètent la rencontre de Jésus comme un appel à œuvrer, dans l’amour, pour la paix et la réconciliation. Agir doit être la réponse à la parole de Dieu qui invite à une transformation personnelle et sociale. Elles estiment que, maintenant responsabilisé(e)s, chacun peut prendre son grabat. Inutile d’attendre, démuni(e)s sur une natte.

 

 

L’affiche pour ce temps de prière a été réalisée par Nonny Mathe, une artiste zimbawéenne. L’arrière-plan de son tableau dépeint, de droite à gauche, la transition d’une passé sombre et difficile à un avenir meilleur. La partie inférieure, inspirée par l’évangile de Jean 5, 2-9 invite à l’amour, à la guérison, à la réconciliation. La végétation représente la potentielle productivité économique qui repose essentiellement sur l’agriculture.

Le 6 Mars, cette célébration œcuménique a réuni, à l’église Copte-Orthodoxe St Moïse le Noir et St Samuel le Confesseur de Deuil-la-Barre, les chrétiens de la vallée de Montmorency (Coptes, protestants, et catholiques). L’assemblée, qui habituellement est de 90 à 100 personnes, était moitié moins nombreuse… peut-être à cause du Covid-19 … Néanmoins, grâce à la générosité des participants, la somme de 615 € pourra être envoyée pour soutenir les projets en faveur des femmes du Zimbabwe mais également ceux concernant : la création d’une ferme à poissons et d’un élevage de poules à Ceris, Waterfalls qui permettra aux familles de se nourrir et d’avoir un revenu, la Lutte contre la dégradation et la pollution des terres en zones minières…, une aide d’urgence suite au passage du cyclone Idaï sur le nord du Mozambique et l’est du Zimbabwe, la fourniture de semences et la lutte contre les eaux contaminées. 1

Un grand merci aux donateurs ainsi qu’au Pasteur Marc-Henri Vidal, aux sœurs de la Divine Providence d’Enghien et aux jeunes des communautés Coptes et Protestantes qui, par leur présence, nous ont aidés à prier.

Alors que nous nous enfermons dans une peur déraisonnable, n’oublions pas de prier pour les habitants de l’Afrique Australe. Suite à de longues périodes de sécheresse suivies par des inondations catastrophiques, les récoltes, mises à mal, ne seront jamais aussi faibles et aussi tardives. Or 45 millions de personnes souffrent déjà de la faim dans cette région ! 2

 

 

L’équipe JMP de notre groupement paroissial et Georgette
Sources : 1 – unitédeschrétiens – dossier de presse ; 2 – franceinfoAfrique du 15-02-2020
Photos : affiche officielle de la Journée Mondiale de prières et photos de Anne G

X