Mercredi va s’ouvrir le temps du carême. Comme l’indique l’évangile de ce jour, nous sommes invités à pratiquer l’aumône « que ton aumône reste dans le secret… » (Mt 6, 04), à jeûner « … ton jeûne ne sera pas connu des hommes mais seulement de ton Père… » (Mt 6, 18) et à prier « prie ton Père… » (Mt 6, 06).


Ce temps de conversion est aussi l’occasion de pratiquer « la sobriété heureuse ». Prônée par le pape François dans son encyclique Laudato Si, elle s’enracine dans l’évangile de l’envoi en mission des disciples « il leur prescrivit de ne rien prendre pour la route… » (Mc 6, 08), dans le témoignage de saints, dont saint François d’Assise, dans l’enseignement social de l’Église, qui a toujours pointé du doigt l’incompatibilité entre certaines formes de consommation et un véritable développement humain, et dans des philosophies nouvelles comme celle de Pierre Rabhi qui nous invite à retrouver un mode de vie en adéquation avec la nature.

Les idées de modération (moins de dépendance, volonté de préserver les ressources de la planète…) sont au chœur du mode de vie chrétien.

Pour vivre ensemble ce carême dans la sobriété et la joie, de nombreuses propositions sont faites au sein de notre groupement paroissial : exposition, film, retraite dans la ville, temps de prière et de réconciliation…

Pour les jours et les horaires de toutes ces rencontres, nous vous invitons à consulter le trait d’union du 23 Février ainsi que le site paroissial.

 

L’équipe du site internet

X