Monseigneur Mounir Khairallah à Saint-Joseph d’Enghien

Publié le

 

 

 

Dimanche dernier, Mgr Mounir Khairallah, évêque de Batroun, ville portuaire située au nord du Liban a célébré la messe de 18 H à Enghien. Il était accompagné du Père Alexandre.

 

 

Comme tous les dimanches soir, elle était animée par les jeunes de MP3 et la chorale Altaïr.  Ils ont contribué à la rendre belle et priante. Les paroles de la consécration ont été chantées en araméen, langue que parlait le Jésus.

 

                    

 

Le Liban, pays au carrefour de trois continent où les stigmates des guerres qui si sont succédées sont encore très présents, traverse une grave crise de confiance. Depuis un mois, le peuple Libanais, indépendamment des origines sociales, géographies ou religieuses, remet en cause les abus de pouvoir, la corruption, une écononie qui souffre. Des centaines de milliers d’habitants, de toutes confessions, manifestent dans les rues leur envie d’un pays moins inégalitaire, moins sectaire et moins corrompu.

 

Mgr Mounir Khairallah a fait allusion à ces évènements dans son homélie qui semblaient en correspondance avec l’évangile médité ce dimanche. Il a souligné qu’ils ne marquent pas la fin des temps, mais la fin d’une époque. Il a appelé les jeunes à construire un monde plus humain, respectueux de chacun selon le cœur de Dieu.

 

 

Prions pour le peuple Libanais.

L’équipe du site internet

 

 

Plus de lecture...