Ce dimanche 23 juin, nous avons célébré la Fête-Dieu,  solennité du Corps et du Sang du Christ à Saint-Joseph d’Enghien lors de la Messe Mp3 de 18h.

Avant la célébration,  28 servant(e)s d’autel et d’assemblée de toutes les églises de notre groupement paroissial, se sont réunis au presbytère pour la fin d’année autour d’un immense goûter et de jeux encadrés par des jeunes de la chorale et de l’orchestre Altaïr de l’association Mp3.
         
Nous en avons profité pour souhaiter un joyeux anniversaire à Odile, la responsable des servants de Saint-Gratien (on a rallumé 3 fois les bougies !). Avant de partir pour l’église, nous avons distribué une cinquantaine de rôles à accomplir durant la Messe parce que chacun voulait le sien et même plusieurs rôles chacun !
Les aubes mises, la célébration a commencé par une procession menée par le père Alexandre de Bucy, notre aumônier et curé, le père Édouard Georges, le diacre Jean-Claude et 24 servant(e)s.
 
Certains d’entre eux ont reçu de nouvelles croix en réponse à leur fidélité, la croix blanche pour Nelly, Manon, Thea et Leonardo et la croix verte de grand clerc pour Jean.
            
       
Plusieurs servants ont fait leur troisième communion en ce jour.
Juste après la Messe, une grande procession du Saint-Sacrement a eu lieu autour de l’église. C’est une première : Jésus n’était pas sorti dans la rue depuis de très longues années à Enghien.
                                                         
  
    
            
Une adoration a clôturé cette belle journée
qui nous a rappelé ces vérités essentielles : la Messe est un sacrifice; le pain et le vin deviennent réellement Corps et Sang du Christ ressuscité (et ne le « représentent » pas, comme l’a dit dans son l’homélie le Père Édouard) ; l’Eucharistie est centre et source de la vie chrétienne et elle est nécessaire pour nourrir notre âme afin d’être unis à la vie de Jésus et d’avoir la force de résister au péché, et ainsi de parvenir au Paradis, c’est-à dire la vie éternelle.
La beauté de l’ostensoir qui contenait la Sainte Hostie, l’encens, les cierges, les pétales de fleurs déposées par les servantes sur le chemin du Saint-Sacrement et les magnifiques chants nous remplissaient de joie intérieure. Je me disais : c’est cette petite Hostie qui a provoqué une telle procession ! C’est une juste gloire rendue à Dieu et un honneur pour nous, et nous rapproche du Ciel.
Gloire à Jésus dans son Saint-Sacrement !
Un immense merci aux photographes et tout spécialement aux servants et aux servantes pour leur dévouement toute l’année au service de Dieu lui-même !
Paul, servant à Enghien.
X