Télécharger le bulletin des paroisses

L’EUROPE : CATHEDRALE SPIRITUELLE OU TOUR DE BABEL ?

 

Quelle magnifique cathédrale spirituelle ont édifié les peuples européens depuis 2000 ans ! Ses fondations reposent sur l’Ancien et le Nouveau Testament ; ses piliers sont les disciples de Jésus, les Evangélistes et Saint Paul, puis tous les grands saints européens, dont la liste est innombrable, qui ont contribué à construire l’Église en Europe : St Benoît, Sts Cyrille et Méthode, Ste Brigitte de Suède, Ste Catherine de Sienne, Ste Thérèse Bénédicte de la Croix, mais aussi les fondateurs des grands ordres monastiques St Bernard, St François d’Assise, St Dominique, St Ignace de Loyola, Ste Thérèse d’Avila ! Le Christ et Marie en sont les clés de voûte ! Les fidèles, les pierres vivantes.

Cette cathédrale symbolise l’édification de la Cité de Dieu dont parle Saint Augustin.

Mais depuis 2000 ans, l’Europe ce fut aussi le continent qui connut sans cesse des guerres, en particulier des guerres de religion, des massacres, des violences abominables, des haines sans limite, le racisme, la traite des noirs, la colonisation : malgré deux mille ans de civilisation et de christianisme, ce fut au 20 ème siècle le continent des régimes totalitaires les plus terribles de l’histoire mondiale avec les massacres de populations innombrables et l’extermination du peuple juif.

Comment expliquer que les Européens aient pu réaliser des œuvres admirables préfigurant le Royaume de Dieu et commettre en même temps les actes les plus ignobles préfigurant l’Enfer ?

Pour le croyant, la réponse est évidente : tous les malheurs des hommes proviennent de leur rejet de Dieu, de leur refus d’appliquer ses
commandements, en particulier l’amour du prochain.

Comme l’a admirablement démontré Henri de Lubac dans son ouvrage le plus célèbre « Le drame de l’humanisme athée », les plus grands malheurs de l’homme ont été provoqués par les idéologies et les régimes qui ont voulu rejeter Dieu.

Un immense espoir est né en Europe après guerre quand de grands hommes d’Etat chrétiens, les Pères Fondateurs de l’Europe : Schuman, Adenauer, De Gaspéri, entreprirent de convaincre les peuples européens, meurtris par la guerre et désespérés, de s’inspirer des principes chrétiens et donc d’oublier la haine, de se pardonner, et de construire, à partir d’une volonté de coopération de plus en plus étroite et de recherche constante du consensus, l’Europe de la paix, de la justice, de la démocratie, de la prospérité et de la fraternité. Leur projet a magnifiquement réussi depuis près de 70 ans ! La Cité des hommes n’était plus totalement en contradiction avec la Cité de Dieu.

Mais l’Europe est aujourd’hui confrontée à de formidables défis : la mondialisation, la crise écologique, la crise migratoire, la remise en question de ses idéaux. Saura-t-elle y faire face en restant fidèle aux principes qui l’ont guidée depuis l’origine ou sombrer en effectuant des choix complètement à l’opposé, basés sur le nationalisme populiste xénophobe ?

Allons-nous poursuivre la construction de la cathédrale européenne ou bâtir une nouvelle tour de Babel ?

Alain Tuloup

 

 

X