… C’est peu à peu et à travers une diversité de visages de Pierre que la communauté primitive a pris la vraie mesure de la stature donnée par le Christ à Képhas et de son ministère original au service de l’Eglise.

Au-delà des traits pittoresques du caractère de Pierre, pêcheur rude et fonceur, apôtre lâche et rependant, généreux et loyal, il est important de souligner certains gestes qui révèlent son charisme et tracent celui de ses successeurs.

Pierre est devenu le missionnaire par excellence : « Désormais, ce sont les hommes que tu auras à capturer » (Lc 5, 10). La remise des clefs (Mt 16, 19) est une image symbolique qui signifie sa vocation d’ouvrir la porte du Royaume des Cieux par sa prédication évangélique, une porte largement ouverte aux païens par sa vision à Joppé (Ac 10, 5-48). Pierre est représenté comme le modèle des pasteurs, un modèle dont l’autorité se fonde sur son amour pour Jésus et dont le premier devoir est de paître le troupeau (Jn 21, 15-19). Pierre est le confesseur de la foi chrétienne authentique. Porte-parole des douze, c’est lui le premier qui, par une révélation particulière a reconnu en Jésus le Messie, le Fils du Dieu Vivant (Mt 16, 16-17).

Vraiment, tout le Nouveau Testament est rapporté de telle manière que Pierre reçoit, malgré ses faiblesses et la seule volonté du Christ, un ministère unique qui l’identifie plus que les autres à son maître et fait de lui la figure typique du disciple, du croyant, du témoin, du martyr.

Cardinal Roger Etchegaray – J’avance comme un âne … Petits clins d’œil au Ciel et à la Terre.

X