« Ô Jésus, ma misère est le trône de votre Miséricorde et de votre Amour ! » :

 

 

« Je sens que mon Jésus se fait toujours plus proche de moi. Il a permis ces jours-ci que je tombe à la mer et que je me noie dans la considération de ma misère et de mon orgueil, pour me faire comprendre à quel point j’ai besoin de Lui. Au moment où je risque d’être submergé, Jésus, marchant sur les eaux, vient à ma rencontre en souriant pour me sauver. Je voudrais Lui dire avec Pierre : « Éloignez-vous de moi, Seigneur, car je suis un pécheur » (Lc 5, 8), mais je suis devancé par la tendresse de son Cœur et par la douceur de ses Paroles : « N’aie pas peur » (Lc 5,10). Oh ! Je ne crains plus rien à côté de Vous ! Je repose tout contre Vous ; pareil à la brebis perdue, j’entends les battements de votre Cœur ; Jésus, je suis à Vous une fois de plus, à Vous pour toujours. Avec Vous je suis vraiment grand ; sans Vous je ne suis qu’un faible roseau, mais appuyé à Vous je suis une colonne. Je ne dois jamais oublier ma misère, non pour trembler sans cesse, mais pour que, malgré mon humilité et ma confusion, je m’approche de votre Cœur avec toujours plus de confiance, car ma misère est le trône de votre Miséricorde et de votre Amour ».

Ainsi soit-il. 

Saint Jean XXIII(1881-1963) – « Journal de l’âme »

 

    ————————————————————————————

 

Prière à Notre-Dame de Rocamadour, Mère de la Miséricorde

 

 

En montant le grand escalier du sanctuaire où saint Amadour vous a priée et vénérée, mes yeux s’élèvent vers vous, sainte vierge Marie, Mère de la Miséricorde ; après les millions de pèlerins qui depuis plus de 1000 ans s’en remettent à votre prière bienveillante, je fixe mon regard sur le visage miséricordieux de Jésus qui cherche à me rencontrer et ne se lasse pas de me tendre la main; sa mort sur la croix me donne la certitude d’être aimé de Dieu.

J’y contemple l’amour viscéral du Père m’ouvrant à une vie nouvelle et bienheureuse. Obtenez-moi la force du Saint-Esprit pour, comme l’a fait Zachée après avoir reçu Jésus chez lui, saisir ce moment favorable pour changer de vie et me laisser toucher au cœur en écoutant pleurer les victimes directes ou indirectes de mon égoïsme et de mes injustices.

Obtenez-moi le courage de voir ce qui m’éloigne de Dieu pour accueillir pleinement son pardon … Marie, Mère de l’Église, venez à la rencontre de ma faiblesse avec la sainteté de l’incalculable foule des saints et bienheureux pour me guérir de l’empreinte négative de mes péchés dans mes comportements et mes pensées ; personne n’a connu comme vous la profondeur du mystère de Dieu fait homme.

Notre-Dame de Rocamadour, modelée par la présence de la miséricorde faite chair, réconfortez-moi à pour goûter les fruits de la miséricorde divine.

Amen.

Laurent Camiade +

(Prière inspirée d’expressions du pape François dans la bulle d’indiction du jubilé extraordinaire de la miséricorde (8/12 :2015-20/11/2016)

 

 

X