Télécharger le bulletin des paroisses

5ème dimanche de Carême

Redoutable piège tendu à Jésus par ses habituels détracteurs, scribes et pharisiens, qui pensent avoir enfin trouvé la bonne occasion de le confondre en lui amenant une femme « surprise en train de commettre l’adultère. » Le piège est simple : « Dans la Loi, Moïse nous a ordonné de lapider ces femmes-là. Et toi, qu’en dis-tu ? » Leur insistance ne rencontre apparemment qu’un total désintérêt de la part de Jésus : « Mais Jésus s’était baissé, et de son doigt, il traçait des traits sur le sol. »

Comme ils insistent, Jésus se redresse et leur dit : « Celui d’entre vous qui est sans péché, qu’il soit le premier à lui jeter la pierre ». Le rédacteur précise, avec humour : « sur cette réponse, ils s’en allaient l’un après l’autre, en commençant par les plus âgés. » Le piège est donc déjoué, les questionneurs s’en retournent chercher de meilleurs arguments …

Reste la femme. Elle, elle ne dit rien. Elle vient d’entendre Jésus répondre à ses accusateurs : « Celui d’entre vous qui est sans péché … » Sagement, elle estime que son silence vaut mieux qu’une parole car, elle aussi, n’est pas sans péché … Jésus décide d’entrer en dialogue avec elle. Il lui demande où sont passés ses accusateurs, si elle a fait l’objet d’une condamnation. A sa réponse négative, Jésus l’assure de ce que lui, il ne la condamne pas. Les scribes et les pharisiens estimaient réglée l’affaire de cette femme, ainsi que celle de Jésus. Ils enfermaient cette femme dans son passé. Jésus, poursa part, lui ouvre un avenir.
Père Damien Noël

 

X