Au cours de la messe anticipée du 3ème dimanche de carême (23-03-2019) a eu lieu à l’église Saint Gratien, la remise des croix de quatre servants d’autel : une avec cordon doré,  pour Alexandre et Matthieu afin de signifier qu’ils deviennent « Grands Clercs » et qu’ils sont capables d’assurer le service d’une messe seuls et de diriger les plus jeunes, une avec cordon rouge pour Késya, remis après une année de service régulier et la maîtrise des différents rôles de « Servant d’autel , et une avec cordon blanc pour Benjamin, le plus jeune, qu’il portera jusqu’à l’an prochain. Dix autres servant(e)s les entouraient.

Au cours de chaque liturgie, chaque servant(e) doit être capable d’assurer le rôle qui lui a été attribué afin de contribuer à sa beauté, sa solennité et son recueillement. En amont, cette messe, minutieusement préparée, avait demandé deux répétitions (une au cours de la réunion mensuelle et une autre avant la  célébration).

 

        

 

Elle a débuté par une belle procession.

 

      

Les servants qui allaient recevoir leur croix de Grand Clerc ont lu les lectures de la messe du jour : Alexandre la première et Matthieu la seconde.

Après l’homélie, le Père Alexandre a invité Alexandre et Matthieu, Késya et Benjamin à se placer en face de l’autel. Il s’est adressé à eux en ces termes :

– « Vous tous qui allez recevoir la croix et franchir une nouvelle étape dans le service de l’autel, rappelez-vous que cette croix est le signe de l’amour de Jésus pour nous et de Sa victoire sur la mort. C’est le signe le plus beau pour un chrétien et le plus grand honneur est celui de servir. Ainsi donc, voulez-vous en portant la croix, vous engager à vous nourrir de la parole de Dieu, à Le rencontrer chaque jour dans la prière et à recevoir régulièrement les sacrements du pardon et de l’Eucharistie ?

 Voulez-vous en portant la croix, vous comporter dans votre vie de chaque jour comme des serviteurs de Dieu et de vos frères, en vrais disciples de Jésus ?

Voulez-vous, à l’exemple du Christ qui est venu pour servir et non être servi, servir le Christ à son autel, à travers ses ministres et servir la prière des fidèles par votre exemple » ?

 A chaque demande, les servant(e)s ont répondu Oui

Le Père Alexandre a continué : « Puisque c’est dans cet esprit que vous voulez recevoir la croix, nous allons prier un instant en silence pour vous ».

 Puis il a bénit les croix posées sur l’autel en prononçant cette prière : « Tu as voulu, Seigneur, que tous les hommes soient sauvés par la Croix de ton Fils.Nous T’en prions, bénis ces croix et ceux qui les porteront : qu’ils se souviennent, en te servant à l’autel, de conformer chaque jour leur vie à la suite du Christ et à être transformés dans l’image de ton Fils,Lui qui vit et règne pour les siècles des siècles. »

 

Après cette bénédiction, Alexandre et Matthieu ont demandé à devenir Grands Clercs par ces mots : « Nous demandons à être admis au nombre des Grands Clercs du Diocèse de Pontoise » puis ils se sont solennellement engagés : «  Devant Dieu et Notre Dame, j’accepte en toute conscience les fonctions qui me sont confiées. ». A la suite de cet engagement officiel, ils ont reçu, des mains du père, leur croix dorée avec au centre le symbole du Chrisme, Késya la croix de bois des servant(e)s d’autel et Benjamin la croix des novices. C’est la 1ère fois qu’elle est remise dans notre paroisse : elle marque l’intégration au groupe et le désir d’apprendre progressivement les différents rôles à remplir au service de l’autel. Pendant cette remise, l’assemblée a chanté : Viens Esprit de Sainteté…

                                              

 

Les intentions de la Prière Universelle ont été lues par quatre servant(e) d’autel : Bryan, Julia, Myriam et Ethann.

 

A la fin de la célébration, Késya, au nom de tous ses camarades a lu une prière de remerciement : « Merci Seigneur Jésus de nous avoir appelés au service de ton Autel.  Plus qu’un honneur, c’est pour nous une mission. Daigne nous accorder la grâce d’y répondre avec générosité, nous engageant sans réserve et dans la fidélité ».

Les paroissiens ont exprimé leur satisfaction car la participation des servants d’autel contribuent à la beauté d’un office et le rendent plus priant. Ils étaient également émus et réconfortés de constater qu’au moment même où l’Eglise traverse une épreuve, des jeunes Lui témoignent leur confiance et n’hésitent pas à s’engager à la servir. Ce n’est pas rien d’être servant(e) d’autel. C’est savoir que l’on sert le Christ par l’intermédiaire de son ministre (le prêtre) et c’est être Pierre vivante de l’Eglise au service de l’Assemblée.

Le père Alexandre a remercié les deux accompagnateurs qui, tout au long de l’année, se dévouent à ce beau service d’Eglise.

 

A l’issu de la messe, un petit moment de convialité a réuni les servants, leurs familles et tous ceux qui, avec gentillesse et dévouement, les accompagnent et les aident tout au long de l’année.

     

 

Odile, Xavier et Georgette.

 

 

 

X