Jour 8 : La Cène

Dimanche 3 mars, première journée complète à Jérusalem, qui a débuté sur l’Esplanade du Temple, où se trouve désormais la mosquée du Dôme du Rocher.

L’accès à l’Esplanade a déjà été une épreuve, nécessitant le passage par des portiques de sécurité et l’abandon de chapelets, bibles et objets religieux… On a pu y observer un nombre d’éléments n’ayant pas pu franchir ce mur de sécurité !

Nous nous sommes ensuite rendu au mur de les Lamentations (aussi appelé le mur Occidental — et non le « mur des Réclamations »). Les hommes étaient tenus de porter une kippa pour y accéder.

Après le déjeuner, direction le Mont des Olivier, nous permettant d’apprécier une vue d’ensemble de Jérusalem, dont la Porte Dorée (au niveau de l’Esplanade du Temple), par laquelle Jésus a été accueilli lors des Rameaux.

Suite à cela, nous avons marché en direction de Gethsémani, où nous avons pu méditer au sein de la Basilique des Nations, qui abrite le rocher sur lequel Jésus a prié et pleuré ; suivi de la grotte de Gethsémani pour un temps de prière.

Pour la fin de la journée, nous avons célébré la messe à l’Église Sainte Anne, sur un domaine national français.

La journée s’est terminée par une veillée de prière et de réconciliation dans une chapelle Melkite.

Après cette longue et dense journée, retour à Bethlehem pour une courte nuit…

Jour 9 : La Passion

Lundi 4 mars, retour à Jérusalem, direction le Mont Sion, avec un passage à l’Église de la Dormition, puis au lieu de la Cène du Seigneur.

La messe de la Passion a ensuite été célébrée à l’Église Saint Pierre en Gallicante, dit le lieu du Coq, faisant mémoire de la trahison de Pierre envers Jésus.

À l’issu du déjeuner, nous avons entamé le chemin de croix à travers Jérusalem en suivant l’itinéraire Via Dolorosa, établie par les Franciscains, passant à travers le souk de la vieille ville.

Ce cheminement nous a conduit à l’Église de Saint Sépulcre, au sein de la Custodie de Terre Sainte.

En entrant dans ce Lieu Saint, nous sommes recueillis sur le Golgotha, lieu de la crucifixion de Jésus.

Enfin, nous avons pu nous rendre au tombeau de la Résurrection du Christ, après une très longue file d’attente (plus de deux heures), à l’image de l’attente de Marie (trois jours).

En quittant cette grande église, abritant de nombreux rites, nous avons terminé la journée en assistant à un « one-women show » de Marie-Armelle Beaulieu, rédactrice en chef du magazine « Terre Sainte », nous permettant de prendre du recul sur la façon dont nous avons vécu notre pèlerinage.

Dernière nuit à Bethlehem, avant de célébrer une dernière messe et de reprendre l’avion pour Paris…

— Alaïa, Alexandra, Floriane & Ky Van pour le groupe ; depuis Bethlehem – Palestine

X