Tableau de Rezka Arnùs

Œcuménique, la journée mondiale de prière a rassemblé, dans notre paroisse, les différentes communautés chrétiennes de la Vallée de Montmorency (Chrétienne, Copte, Protestante Unie de France et Protestante évangélique Libre).

Chaque année, un pays est désigné pour préparer cette célébration. Celle qui s’est déroulée, le vendredi 01 Mars, dans notre paroisse, a été conçue par les femmes de Slovénie, l’un des plus jeunes et plus petits pays d’Europe. Les femmes de la JMP Slovène (présente dans le pays depuis 2001) sont principalement issues des églises catholiques romaines, luthériennes, pentecôtistes et évangéliques. Marquées par l’histoire de leur pays (il faisait parti de 1945 à 1991 de la République fédérative de Yougoslavie et les Chrétiens y ont été discriminés), elles ont bâtie cette célébration à partir d’une parabole de Luc [celle où Jésus compare le royaume de Dieu à un banquet (Lc 14, 15-24)]. Rappelons-nous : un homme invite beaucoup de monde à un grand dîner. Or, sous divers prétextes, tous les invités déclinent son invitation. Devant ces refus, il décide de remplacer les absents par des pauvres, des estropiés, des marginaux afin que la fête puisse avoir lieu.

A l’occasion de cette journée de prière, l’artiste Slovène Rezka Arnuš a conçu un tableau à partir de deux thèmes : la Slovénie et le rappel de l’évangile où il nous est dit : « Venez tout est prêt ».

  

 

En haut de l’œuvre, nous pouvons distinguer des femmes en costume national slovène (bonnet, coiffe de dentelle ou foulard). Le médaillon en demi- cercle représente une table sur laquelle sont posés : des grappes de raisin des vignes slovènes, un cœur rouge en pain d’épices (le licitar) fabriqué avec le miel d’abeilles carnioliennes (région de la Slovénie) et le gâteau national appelé potica (Préparé à l’occasion de Samedi Saint). Déposée dans un panier avec d’autres plats traditionnels pour être bénis à l’église, cette pâtisserie symbolise la couronne d’épines du Christ. En bas figurent des enfants en marge de la société : l’un d’eux est porté dans les bras de sa mère sans domicile fixe, une jeune aveugle tend les bras, un jeune sourd tourne sa tête et une jeune fille souffrant d’infirmité motrice cérébrale exprime sa joie. Tous ont entendus l’invitation et y répondent avec joie. Les couleurs dominantes sont le blanc et le rouge utilisées dans les broderies traditionnelles.

Après la célébration de l’accueil, assises devant une table de fête avec sa nappe blanche décorée de cœurs rouges et sur laquelle sont déposés une cruche, le traditionnel potica, un pot de miel et une soucoupe de sel Piran (célèbre pour sa qualité et sa couleur blanche naturelle) qui n’est pas sans nous rappeler que nous sommes le Sel de la Terre. Les femmes de la vallée de Montmorency, à travers des portraits et des situations existentielles caractéristiques de femmes slovaques, nous ont invités à prier, à chanter, à confesser nos fautes.

         

      

Après la proclamation de l’Evangile, nous avons été conviés à réfléchir  sur les raisons qui parfois nous poussent à refuser l’invitation au « banquet » auquel nous sommes conviés (manque de temps, facilité de nous contenter d’un office à domicile et bien d’autres raisons encore) mais également sur notre façon de concevoir et pratiquer l’hospitalité envers les personnes en marge de la société.

Après un interlude musical, les cinq projets soutenus par la JMP, nous ont été communiqués, ceux de :

  1. Adra Adventistes qui propose aux enfants vivants dans la pauvreté ainsi qu’à leur famille un programme participatif à l’éducation et la promotion d’une vie saine.
  2. Projet Aspi : pour soutenir et préparer les jeunes autistes à une vie plus indépendante ; aider et apporter un soutien aux familles et aux soignants en contact avec eux.
  3. Zadov Pelikan – Karitas : pour responsabiliser et aider les femmes qui ont connu la violence psychique ou physique à obtenir un travail qui les aideront à reprendre confiance en elles et à faire face aux problèmes du quotidien.
  4. Société Biblique et JMP : pour mettre sur pied un projet qui, à l’aide du message biblique, permettra de guérir des traumatismes et de retrouver le chemin d’une nouvelle vie.
  5. Romsko Kulturno : pour susciter une prise de conscience des communautés Roms de Pusca et de ses alentours (particulièrement vulnérables en matière de santé à cause du monde d’hygiène et d’une alimentation déficiente) afin qu’ils prennent conscience de la nécessité de se soigner.

C’est en rendant grâce à Dieu et en récitant le Notre Père en nous tenant la main que nous avons terminé ce temps de prière.

Après la bénédiction et le chant d’envoi des JMP « A l’horizon, le jour s’éloigne », des œillets rouges (l’œillet rouge est la fleur nationale) ont été distribués avant de nous rendre Salle St Philippe où nous étions conviés pour déguster quelques spécialités slovènes.

Un grand merci aux femmes de la JMP de notre secteur pour avoir préparé cette soirée, à Marie Noëlle et aux jeunes musiciens de l’Eglise Protestante Unie de France d’Enghien pour l’animation des chants et à tous ceux qui ont participé à ce temps de prière.

   

    

Georgette

 

 

X