Jour 7 : La Nativité

Un groupe monté de Jericho à Jérusalem…

La journée a débuté très tôt à Jericho, la plus vieille du monde, déjà 10 000 ans, où Jésus était tenté, au Mont de la Quarantaine.

Suite aux laudes en plein air, nous avons appris que le Seigneur a livré cette ville, par anticipation, à Josué.

Jésus nous rejoint dans nos tentations : La grâce de Dieu nous devance toujours !

Avant de quitter la ville de Jericho, à l’image de Zaché, nous avons tenté de grimper sur le sycomore… (nous sommes finalement restés sur le trottoir). Ce dernier change, non pas parce qu’il se sent coupable, mais parce qu’il est aimé de Dieu.

Embarquement immédiat à bord de l’autocar, direction Jérusalem, pour observer la ville en hauteur, sous une grosse pluie et de fortes rafales de vent. Ça change des images de cartes postales…

Nous avons écouté le Père Alexandre nous lire les psaumes sur la montée de Jérusalem.

Après avoir déjeuné très tôt, direction Bethlehem pour un « chemin de croix » à l’Église de la Nativité, où nous avons découvert l’Humilité en passant par une petite porte d’entrée (taille réduite avec le temps et les événements) ; et la Patience par une file d’attente interminable pour accéder à la grotte de la Nativité.

Nous avons pu nous agenouiller devant, deux par deux, de façon très brève et expéditive.

Nous avons fêté la Nativité lors de la messe présidée par le Père Edouard dans une grotte de l’Église Sainte Catherine, où nous avons porté les jeunes de notre paroisse en prière : servants d’autel (représentés par Leonardo et Théa), les jeunes de MP3 et les étudiants-jeunes pros de ConneXion.

En fin de journée, nous avons été invité à dîner par la paroisse Melkite de Bethlehem, dont le curée connaissait bien le Père Zeller.

— Groupe 6 « Qohelet », Ky Van, Dalla, Fabienne, Albane, Marie-Josée, Nora, Michel & Alina

X