Jour 6 : La multiplication des pains.

Ce fut une journée portée par la beauté du paysage où le bleu et le vert se marient avec la douceur de l’air et du temps.

Les passages de l’Évangile ont pris vie de façon très concrète autour du lac de Tibériade, que ce soit au Mont des Béatitudes ou à Capharnaüm.

Passant de note imaginaire au réel, les lieux ont donné toute leur épaisseur aux scènes de l’Évangile avec une traversée du lac sans tempête, mais un intense moment d’intériorité et de joie pour tous.

Quelle nourriture ?! Terrestre, la Parole, le pain de vie (l’eucharistie) et Dieu qui nous appelle à donner et à nous donner.

— Groupe 5 « Isaïe », sous la responsabilité de Xavier, depuis Jericho – Palestine.

X