Télécharger le bulletin des paroisses

Les Mages sur la route

 

Ce qu’apporte le Messie Jésus dépasse fondamentalement le peuple juif. Selon cet évangile des Mages, le Christ est manifesté à l’univers entier. Quelle grande espérance dans ce monde si mélangé, si difficile et chaotique !
Un signe qui paraît céleste : l’étoile de l’Epiphanie. Elle oblige à lever le regard ; alors, des gens, loin de Dieu, s’interrogent, même ils se mettent en route, et même ils se renseignent. L’Esprit du Seigneur est à l’œuvre d’abord secrètement, puis il jaillit dans les mots de la sainte Ecriture.
Les mages, les voyants, désormais savent la route : ils avaient cherché du divin dans le cosmos à travers les nuages et c’est sur la terre de Bethléem, coin caché, qu’ils rencontrent le Fils de Dieu, tout petit enfant, pourtant icône véritable du Dieu sans dimension. La crainte du courroux des puissances
célestes, la peur de Dieu, fait place à la tendresse, à l’admiration, à l’adoration. C’est la vraie joie de la Rencontre au milieu de nous, chemin éclairé, Vérité révélée et vraie Vie tant espérée : Jésus Christ.
Dans l’antiquité, les corps célestes étaient regardés comme des puissances divines qui dominaient de haut le destin des humains. (Les planètes portent encore aujourd’hui des noms de vieilles mythologies). Comme ils sont encore nombreux, nos contemporains qui consultent les astres, paralysés qu’ils sont dans leurs décisions à prendre, par un destin magique, extérieur, dominateur
qui plane sur eux, qui serait bénéfique ou maléfique ! Que les saints Mages de l’Evangile les éclairent sur le chemin à suivre pour rencontrer Dieu.
Que les chercheurs de Dieu puissent éviter les Hérode trompeurs et dévastateurs, les communautés comme la Jérusalem endormie, et les clercs qui savent la route mais ne bougent pas. Mais une Eglise missionnaire qui dialogue et chemine avec ceux qui s’approchent vers « la grande joie », après avoir trouvé le chemin du Seigneur.

Père Jean Poussin

 

X