Le trait d’union — Bulletin des paroisses St-Joseph – St Gratien – St Paul – St Ferdinand du 28/01/17 – 4-18

Publié le

télécharger le bulletin des paroisses

Nos amis les Saints

Ce titre est celui que Georges BERNANOS (1888-1948)
avait choisi pour une conférence qu’il a faite en 1947 à
TUNIS , à la demande des filles du père de FOUCAULD .
D’abord, il faut savoir que, dès sa jeunesse, BERNANOS a éprouvé une
grande angoisse spirituelle qui l’accompagnera toute sa vie et sera pour lui
une Egérie féconde. Ensuite, il ne faut pas oublier que l’auteur du JOURNAL
D’UN CURÉ DE CAMPAGNE (1936) a été très impressionné par cette phrase
de Léon BLOY, de 22 ans son aîné : ‘ ’IL N’Y A QU’UNE TRISTESSE, C’EST
DE NE PAS ÊTRE DES SAINTS’’ .
C’est au moins en partie pour ces deux raisons que le thème de la sainteté est
constant dans l’œuvre de BERNANOS , soit parce que cette sainteté est
présente, soit parce qu’elle fait tragiquement défaut. Mais il faut aussi
rappeler que, dans sa vie et dans son œuvre, BERNANOS a toujours
mûrement réfléchi sur ce thème allant jusqu’à revisiter LE DOGME DE LA
COMMUNION DES SAINTS et à en donner une vision personnelle qui, selon
lui, permet de sauver des âmes ‘’qui pouvaient nous sembler perdues’’.
Et nous autres, chrétiens d’aujourd’hui, que pouvons-nous attendre de ces
saints qui sont nos amis ? Que pouvons-nous demander à ‘ ’CES HOMMES
A LA FOIS SI ÉLOIGNES ET SI PROCHES DE NOUS’’? (G.Bernanos)
D’abord, il faut se souvenir, comme le rappelle VATICAN II, que chacune et
chacun de nous a vocation à la sainteté et vouloir se positionner sans
autosuffisance, ni auto-flagellation sur ce ‘ ’CHEMIN DE PERFECTION’’, dont
parle Sainte-Thérèse d’ AVILA, emprunté par tous les saints :
‘ ’QUI N’AVANCE PAS RECULE’’ nous dit le CHRIST dans l’Évangile. Les
saints ont progressé envers et contre tout, grâce à l’Espérance et à
sa compagne obligée, la confiance en DIEU. DIEU juge, non seulement sur
les actes mais aussi sur la confiance qu’on aura eue ou non en lui.
L’essentiel de cette amitié des saints pour nous reste sans doute dans
l’exemplarité de l’engagement total de leur âme, qui les dissuade de ne
‘ ’VIVRE QU’A LA SURFACE D’EUX-MÊMES’’ , pour avoir une vie intérieure
authentique. Ils nous invitent à descendre en nous-mêmes pour y
découvrir le meilleur de l’humain qui nous relie au divin et nous révèle
la véracité de la parole de DIEU, dans la Genèse : ‘’DIEU CRÉA L’HOMME
A SON IMAGE, A SON IMAGE IL LE CRÉA’’ .
Dès lors, ce sera avec une conviction plus forte que nous pourrons énoncer
le souhait que le Prêtre dit à haute voix, lors de l’anamnèse :
‘’QUE L’ESPRIT SAINT FASSE DE NOUS UNE ÉTERNELLE OFFRANDE
A TA GLOIRE !’’ et remercier nos amis les Saints.
Jean-Marie MAIGNIEN

Plus de lecture...