Qu’est-ce que la volonté de Dieu?

Publié le

« Me voici Seigneur, je viens faire ta volonté », tel est le refrain du psaume 39 (40) de ce 2eme dimanche du temps ordinaire.

Le mot volonté, appliqué à Dieu nous interpelle ; pourquoi ce terme, Dieu n’est-il pas Tout-puissant ? N’est-ce pas ce que nous révèle le livre de la Genèse : Dieu dit : « Que la lumière soit …Et la lumière fut » (Gn 1, 3)… La poursuite de la lecture de la bible nous apprend qu’Il a créé l’Homme libre.

En quoi consiste-t-elle cette liberté offerte par Dieu ? C’est la possibilité qu’il nous laisse de faire nos propres choix, de vivre nos propres expériences, même s’ils ne tiennent pas compte du projet particulier qu’Il a pour nous.

Nos histoires personnelles (chômage, deuil, maladie…) risquent de nous faire douter de Son existence et de nous entraîner très loin de Lui. Nous devenons alors incapables de discernement, de distinguer le bien du mal …, et nous nous En éloignons toujours plus ; et nous en souffrons ! Lorsque le besoin de revenir vers Lui s’impose à nous, nous supplions: «Seigneur, enseigne-moi ta volonté » (Psaume 119, 26).

Cette volonté se découvre dans la loi donnée à Moïse : « Tu aimeras … » et «  Tu ne …pas » ! Voilà un premier indice, mais il n’est pas le seul et demeure insuffisant ;  nous avons tellement de mal à réaliser en quoi consiste réellement ce projet personnel que Dieu a formé sur nous ! C’est ce que résume St Paul par cette phrase : « Je ne fais pas le bien que je voudrais, mais je commets le mal que je nous voudrais pas » (Romains 7, 19).

Ce projet demeure mystérieux puisque très attaché à la relation personnelle que nous avons avec Lui. « Quel homme peut découvrir les intentions de Dieu ? » (Sg 9,13). Toutefois il se découvre peu à peu dans la révélation et la méditation de Sa parole, dans la prière et particulièrement dans le Notre Père. Grâce aux paroles apprises par Jésus  nous découvrons que nous sommes tous frères en humanité, que nous sommes ses enfants bien-aimés et que « sa volonté  » c’est notre bonheur ; un bonheur, procuré non pas par la recherche de biens matériels, mais par la joie de vivre en frères, en enfants de Dieu. Nous Lui demandons alors : « Que ta volonté soit faite ».

Que l’Esprit Saint nous éclaire et nous aide à comprendre que la volonté de Dieu n’a rien à voir avec une morale rigide mais qu’elle est l’expression de Son immense amour pour nous.

Georgette

Plus de lecture...