Homélie de Noël

Publié le

Détail de la Sainte Famille Van Dyck – XVIIe siècle Palazzo Madama – Turin. Père JP – 2017

En finale, citation de mémoire d’un poème par le Père Jean Poussin :

La Vierge-Mère dit alors :

« Verbe divin, qui dormez faible entre mes bras

Enfant tout chaud sur mon cœur qui bat ;

J’adore en mes mains et berce étonnée

La merveille, ô mon Dieu, que Vous m’avez donnée.

De bouche, ô mon Dieu, Vous n’en avez pas

Pour parler aux gens éperdus d’ici-bas ;

Ta bouche de lait vers mon sein tourné

Ô mon fils, c’est moi qui te l’ai donnée.

De main, ô mon Dieu, Vous n’en avez pas

Pour guérir les malades les pécheurs

Les lever de la mort ;

Cette main, ô mon fils, c’est moi qui te l’ai donnée.

De chair, ô mon Dieu, Vous n’en avez pas

Afin de sauver le monde, en votre corps ;

Pour cet amour, mon petit

C’est moi qui t’ai fait humain. »

 

 

Plus de lecture...