2ème témoignage : Les « anges » du service gériatrique

Publié le

Depuis quelques semaines, nous rendons régulièrement visite à notre amie et voisine à l’hôpital d’Argenteuil, au pavillon « les amandiers ». Cette unité gériatrique accueille des personnes âgées désorientées ou non autonomes et celles ayant besoin d’une réadaptation après un séjour hospitalier.

La découverte de cet univers est un choc ! Nous y constatons la dépendance des résidents et nous prenons davantage conscience de leur désarroi, de leur solitude, de leur vulnérabilité. C’est aussi l’occasion de constater l’immense dévouement d’une belle équipe médicale (médecins, soignants, kiné…), des bénévoles rendant visite aux isolés, des représentants des aumôneries (catholique et autres religions) et des animateurs proposant plusieurs fois par semaine des activités diverses adaptés aux handicaps des personnes.

C’est à la cafétéria que nous avons rencontré trois jeunes filles.

Deux, en terminale (filière de formation sanitaire et sociale), ont choisi d’effectuer un de leur stage dans le secteur animation de cette unité. Elles participent aux ateliers cognitifs, servent les boissons, aident les résidents dans leur déplacement, les écoutent avec patience … Toujours souriantes et attentives aux besoins des malades et des familles, elles font preuve d’une grande humanité.

Lauranne quant à elle, jeune musicienne de treize ans à la silhouette gracile, nous a fait vivre un instant inoubliable. Venue un mercredi après-midi, sa voix magnifique et le son de l’alto qu’elle joue depuis l’âge de cinq ans ont produit un effet, que je qualifie de miraculeux, sur des personnes atteintes de maladies telles que Parkinson, Alzheimer … Une femme poussant des cris à intervalles réguliers s’est apaisée ; les mouvements saccadés du corps et de la tête d’un patient se sont espacés puis arrêtés ; notre amie sourire aux lèvres a retrouvé les gestes de son enfance lorsqu’elle jouait du violon.

Dans la Bible, la référence aux instruments, très présente dans le livre des psaumes, nous révèle qu’elle a été créée par Dieu pour établir un « pont » entre Lui et les hommes. Dans ce lieu de détresse, par la puissance de la musique qui apaise, met en joie ou nous invite à la sérénité, par la magie de cet instrument à cordes, Dieu nous a rejoint pour nous dire son amour.

Dans un monde où les médias mettent en avant des faits divers anxiogènes, où le mot vieillesse est banni pour être remplacé par celui du 3eme, 4eme âge ou seniors, j’ai eu envie de témoigner du don de soi de tous ces adultes mais plus particulièrement de celui de ces trois jeunes filles (elles ne sont pas les seules !) et de rendre grâce pour cette jeunesse généreuse dont on parle si peu !

Qu’à leur exemple, cette période de l’Avent soit l’occasion de :

– Décupler nos efforts pour être plus présents auprès des plus faibles.

– Que nous apprenions à repérer et mettions en exergue tous ces gestes qui permettent d’espérer en une vie moins individualiste, plus fraternelle. Ce sont toutes ces actions qui construisent le royaume de Dieu !

Georgette

 

 

Plus de lecture...