Le Père Guy Gilbert à Saint-Joseph d’Enghien

Publié le

Guy Gilbert, éducateur spécialisé et « prêtre des loubards », a passé un week-end dans nos communautés. Au cours d’un repas partagé samedi soir et dimanche midi, il a rencontré à St Gratien, quelques personnes engagées au service des adolescents. Un grand merci aux cuisinières ! Puis il s’est rendu à St Joseph pour y donner sa conférence et le lendemain y célébrer la belle « messe des témoins ».

Samedi, à l’aide d’anecdotes personnelles et de références à « la petite » Ste Thérèse de Lisieux et St Jean de la Croix, il a témoigné sur le thème de : « la famille, un trésor à faire vivre ». Premier lieu d’apprentissage de l’amour partagé, du respect pour ceux que nous appelons les « seniors » puisque les mots « âgés » « vieux », source d’une sorte de mépris, sont bannis du vocabulaire ! Elle est aussi celui de la vie en société, avec ses règles et ses nécessaires interdits… Il nous en a rappelé sa grandeur. Or, elle est si malmenée par la vie moderne, par les nouvelles technologies qui nous éloignent les uns des autres, que le Pape François dans son exhortation apostolique « La joie de l’amour » nous a invités à y réfléchir dans nos paroisses… Après ce témoignage, il a répondu aux diverses questions qui lui ont été posées : le mariage des prêtres, le rôle des femmes dans l’église …

La soirée s’est terminée par la projection d’un petit film sur sa ferme de l’espérance : la Bergerie du Faucon (vidéo ci-dessous

https://videotheque.cfrt.tv/video/la-ferme-de-lesperance-la-bergerie-de-faucon-de-guy-gilbert/

 

 

Dimanche soir, au cours de son homélie, il a rappelé l’importance de : la prière en famille – la nécessité de donner, dès le plus jeune âge, des limites aux enfants et enfin celle des repas pris en famille. Ce moment doit demeurer celui du dialogue familial qui ne doit pas porter exclusivement sur les résultats scolaires mais sur tout ce qui fait leur vie (leurs ami(e)s, les premières amours….) Au moment du Credo, il nous a fait re-découvrir chacune de ses phrases afin d’en mesurer le sens et en nous suggérant quelques moyens pour les mettre en pratique, nous invitant ensuite à répondre « Oui nous croyons » à chaque demande. Au cours de la procession d’offertoire, les jeunes ont apporté des corbeilles de pain à partager ainsi que les objets qu’ils désiraient faire bénir (cartables – crayons – livres …). Cette bénédiction a eu lieu avant l’envoi. Le Père leur en a expliqué le sens : prendre la résolution, par un travail régulier, de bien préparer leur avenir professionnel mais aussi de s’engager à grandir, avec pour modèle l’amour du Christ.

Ces beaux moments vécus sont l’occasion de lancer un appel à ceux venus l’écouter. Ces conseils, ils les mettent en pratique ! Leur présence prouvant à quel point ils sont conscients des enjeux de l’éducation au sein de leur famille ! Mais nous devons demeurer attentifs à celles, souvent « monoparentale », qui nous entourent et qui ont tant de mal à faire face à leur tâche éducative. C’est notre devoir de Chrétien de les aider dans cette lourde tâche. Je connais des familles qui, grâce à une aide attentive et discrète, ont réussi à faire de leurs enfants des jeunes adultes capables d’affronter sereinement la vie.

 

 

Plus de lecture...