Le trait d’union — Bulletin des paroisses d’Enghien & Saint-Gratien du 4 juin 2017 n°21-17

Publié le

Cliquez-ici pour télécharger le bulletin paroissial du 4 juin 2017

« Souffle sur eux et qu’ils vivent », tel est le thème du FRAT des 4ème -3 ème de cette année, où nos grands collégiens sont partis hier soir, vendredi 2 juin. Mais l’Esprit Saint n’est pas que vent. Ecoutons les actes des apôtres « alors leur apparurent des langues qu’on aurait dites de feu ». L’Esprit Saint est à la fois Souffle et Feu.

Et connaissez-vous un métier d’art qui utilise à la fois le feu et le souffle ? c’est le souffleur de verre. En effet le souffleur de verre va cueiller* une boule de verre en fusion du bout de sa canne pour la souffler, d’un souffle bref, et ainsi il y fait naître une bulle d’air qui, au contact de la chaleur, se dilatera… puis d’un souffle continu, il permet à cette boule de verre en fusion d’atteindre le volume recherché… et de devenir un bel objet, un objet d’art, une merveille. Mais la boule de verre en fusion, qu’est-ce que c’est ? ce n’est rien, du sable chauffé à 1 750°. Et regardez …le sable, ce n’est rien, c’est emporté par la mer, ça rentre dans nos yeux quand le vent est trop fort, ça bouge, ça se met en dune et ça bouge au gré du vent, c’est tout fin, ce n’est rien, on le trouve sur toutes les plages de sable fin, on le fait couler entre nos doigts. Mais ce rien qui, au contact du feu et du souffle devient du verre, devient un beau vase, devient de l’obsidienne quand un volcan s’en mêle, ce rien qui s’embrase au souffle de l’Esprit devient un témoin de tout ce que Dieu fait dans sa vie, il devient une merveille de Dieu qui, comme Marie, peut proclamer « Le Seigneur fit pour moi des merveilles ».
Laissons-nous embraser par l’Esprit Saint.

Anne et Jean-Pierre Haimart

* cueiller est un verbe du vieux français qui veut dire rassembler ce qui est épars et qui s’utilise justement pour le souffleur de verre

Plus de lecture...