Les quatre temps de la messe et le récit des disciples d’Emmaüs (Lc 24, 13-35)

Publié le

Le 6 Avril 2008, le Pape Benoit XVI avait précisé que ce beau texte contenait la structure de la Sainte Messe : avec dans la première partie, l’écoute de la Parole à travers les Saintes Écritures ; dans la deuxième, la liturgie eucharistique et la communion avec le Christ présent dans le Sacrement de son Corps et de son Sang. En se nourrissant à ce double banquet, l’Église s’édifie sans cesse et se renouvelle de jour en jour dans la foi, dans l’espérance et dans la charité.

Redécouvrons, à travers ce récit, la grâce de la rencontre avec le Seigneur qui transforme.

1 – Accueil et liturgie pénitentielle : Les disciples, hommes découragés dont l’espérance est brisée, sont rejoints par Jésus. Rejoints nous-mêmes par le Christ, notre Sauveur, sachons lui dire nos peines, nos souffrances et nos faiblesses, nous confier à lui et en nous laisser accueillir par Dieu qui nous donne son pardon.

2 – Liturgie de la Parole : Pour faire comprendre aux disciples comment, dans les Ecritures, sa mort et sa Résurrection entrent dans le plan divin du salut, Jésus leur explique les écritures. A la messe, lecture de la Parole et homélie du prêtre sont un temps d’écoute où Dieu et l’histoire du salut se révèlent à nous.

3 – Liturgie de l’Eucharistie La reconnaissance du Ressuscité,   ne va vraiment s’accomplir que dans le geste de la fraction du pain. Comme les pèlerins, par notre foi, le Christ devient visible, présent à notre cœur. Le sacrifice de la croix et le sacrifice de l’Eucharistie sont un unique sacrifice : le don de Dieu par excellence.

4 – Liturgie de l’envoi Forts de cette rencontre, les disciples inversent leur voyage et deviennent témoins. A la fin de la célébration eucharistique, le prêtre nous envoie proclamer, partager et témoigner de tout ce que nous avons reçu.

Nous devons être responsables de la présence du Ressuscité au cœur de la cité.

 

 

 

Plus de lecture...