« La Parole est un don. L’autre est un don »

… « Le Carême est le moment favorable pour intensifier la vie de l’esprit grâce aux moyens sacrés que l’Eglise nous offre : le jeûne, la prière et l’aumône. A la base de tout il y a la Parole de Dieu, que nous sommes invités à écouter et à méditer avec davantage d’assiduité… Je voudrais ici m’arrêter en particulier sur la parabole de l’homme riche et du pauvre Lazare (cf. Lc 16,19-31) »….

Dans son message de carême, le Pape François nous appelle à redécouvrir en profondeur le don de la Parole de Dieu, et à travers une belle méditation sur la parabole du riche et du pauvre Lazare, il dénonce, à nouveau, l’amour excessif de l’argent qui risque de nous dominer. Il déclare : « Au lieu d’être un instrument à notre service pour réaliser le bien et exercer la solidarité envers les autres, il peut nous rendre esclaves, ainsi que le monde entier, d’une logique égoïste qui ne laisse aucune place à l’amour et fait obstacle à la paix. ».  La première invitation qui nous est adressée est donc celle d’ouvrir la porte de notre cœur. Il souligne que « Toute vie qui vient à notre rencontre est un don et mérite accueil, respect, amour. La Parole de Dieu nous aide à ouvrir les yeux pour accueillir la vie et l’aimer, surtout lorsqu’elle est faible ».

La parabole de St Luc met cruellement en évidence les contradictions où se trouve le riche (cf. v. 19). Ce personnage, contrairement au pauvre Lazare, ne possède pas de nom, il est seulement qualifié de “riche”. Son opulence se manifeste dans son habillement qui est exagérément luxueux …La richesse de cet homme est exhibée tous les jours : on aperçoit en lui, de manière dramatique, la corruption du péché qui se manifeste par l’amour de l’argent, la vanité et l’orgueil. Le problème n’est pas tant l’argent mais réside essentiellement dans l’usage qui en est fait.

La liturgie du Mercredi des Cendres nous invite à vivre une expérience semblable à celle que fait le riche de façon dramatique. Le prêtre, en imposant les cendres sur la tête, répète ces paroles : « Souviens-toi que tu es poussière et que tu retourneras en poussière ».

Avec la mort de Lazare et du riche, le texte acquiert une dimension plus large et délivre un message pour tous les chrétiens. Le riche, demande à Abraham d’envoyer Lazare avertir ses frères encore en vie. La réponse est sans appel : « Ils ont Moïse et les Prophètes ; qu’ils les écoutent  » (v. 29). Devant l’objection du riche, il ajoute : « Du moment qu’ils n’écoutent pas Moïse et les Prophètes, même si quelqu’un ressuscite d’entre les morts, ils ne seront pas convaincus » (v. 31)…

Ainsi est mis en exergue le vrai problème du riche : la racine de ses maux réside dans le fait de ne pas écouter la Parole de Dieu… Or, souligne le Pape, cette Parole est une force vivante, capable de susciter la conversion dans le cœur de l’Homme et de l’orienter vers Dieu… Il insiste donc, pour que pendant le Carême, nous allions à la rencontre du Christ Vivant grâce : à une écoute attentive de sa Parole, à un renouvellement intérieur donné par les  Sacrements et la rencontre de l’autre dans ses fragilités. Il nous incite à prier les uns pour les autres afin que nous participions à la victoire du Christ en ouvrant nos portes aux faibles et aux pauvres. C’est ainsi que nous pourrons vivre et témoigner en plénitude de la joie pascale.

Pour lire l’intégralité du message aller sur le lien ci-dessous :

papa-francesco_20161018_messaggio-quaresima2017

 

 

 

X