Présentation de Jésus au Temple

Publié le

L’Eglise célèbre ce 02 Février, la Présentation de Jésus au Temple. Cette fête clôture les solennités de l’Incarnation. Elle est aussi connue sous le nom de fête de la purification. C’est aussi la journée de la Vie Consacrée.

Selon la prescription rituelle, comme tout garçon premier né, Jésus est présenté au Temple pour y être consacré à Dieu. C’est là qu’a lieu la rencontre avec le vieillard Syméon et Anne une femme prophète (Lc 2, 22-38).

Syméon, homme juste et religieux, sous l’action de l’Esprit Saint, s’est rendu au temple pour aller à la rencontre du Messie attendu par Israël. On peut dire que c’est l’Ancienne Alliance qui va à la rencontre du salut. C’est au moment où Marie et Joseph présentent Jésus au temple, pour sa consécration, que débute la Nouvelle Alliance. Elle n’est plus réservée uniquement à Israël mais l’est aussi pour tous les peuples. C’est l’extension et aussi l’accomplissement de toutes les promesses faites à Israël.

« Tu peux laisser ton serviteur s’en aller dans la paix ! » déclare Syméon lorsqu’il tient Jésus dans ses bras. Ne parle-t-il que de la mort qu’il semble attendre ou ne serait ce pas aussi de la compréhension qu’il a de voir, en Lui, celui qui offre le chemin du salut à tout Homme ; et par cette certitude, trouve le chemin de la paix ?.

Quand nous chantons « Maintenant Seigneur, tu peux laisser ton serviteur s’en aller dans la paix ! » que le verbe s’en aller n’ait pas seulement des connotations de mort mais évoque, avec force, ce chemin du salut où la paix véritable s’accomplit, la paix de Dieu parmi les Hommes ; l’Emmanuel Dieu avec nous.

Ce cantique est chanté chaque soir pendant les complies (du latin : completorium, « achevé, terminé »). C’est la dernière prière de la journée, chantée par les fidèles avant de s’endormir.

 

 

Plus de lecture...