En ce second dimanche, que la liturgie qualifie d’ordinaire (ce qui ne veut pas dire « sans importance » mais « dans l’ordre de l’année »), nous est adressé un appel extraordinaire « devenir Saints ».

C’est aux habitants de Corinthe que Saint Paul redit la grandeur de notre titre de Chrétiens « à ceux qui ont été sanctifiés dans le Christ Jésus et sont appelés à être saints ». Le choix de cette ville n’est pas anodin. Sa situation géographique en fait un endroit de passage où se côtoient diverses races, idées et religions ainsi que toutes les richesses et toutes les pauvretés. Il y a passé environ 18 mois et y a fondé une communauté chrétienne qui en reproduit  les contrastes. Ce choix a été certainement voulu pour mettre en valeur l’universalité de l’Eglise et son appel à la Sainteté.

Mais comment, malgré nos imperfections, nos doutes, notre infidélité, pouvons-nous devenir Saints ?

La Sainteté ne consiste pas à accomplir des actes extraordinaires. Elle consiste à s’unir au Christ, à faire nôtres ses attitudes, ses comportements, ses pensées et vouloir avec la force de l’Esprit Saint y être conforme et se laisser modeler par Lui. Elle trouve racine dans la grâce du baptême.

Seuls, nous ne le pouvons pas. Pour tenter d’y parvenir, le Pape Benoît XVI rappelait dans son audience générale du 13-04-2011 que nous devons :

  • « nous ouvrir à la Parole de Dieu et, avec l’aide de sa grâce mettre en œuvre sa volonté.
  • participer fréquemment aux sacrements, surtout à l’Eucharistie et aux actions sacrées.
  • s’appliquer avec persévérance à la prière.
  • s’appliquer avec persévérance à l’abnégation de soi-même.
  • s’appliquer avec persévérance au service actif de ses frères et à l’exercice de toutes les vertus ».

 « L’essentiel étant de ne jamais laisser passer un dimanche sans une rencontre avec le Christ ressuscité dans l’Eucharistie et ne pas commencer ou finir une journée sans avoir au moins un bref contact avec Dieu. Et, sur la route de notre vie, suivre les « panneaux routiers » que Dieu nous a communiqués dans le décalogue lu avec le Christ, qui est simplement l’explicitation de ce qu’est la charité dans des situations déterminées. Telle est la véritable simplicité, grandeur et profondeur de la vie chrétienne qui nous invite à être « Saints ».

 

 

 

 

 

 

X