62368103

Le carême débutera ce mercredi et se terminera le dimanche 27 Mars.

Le mot carême vient du latin Quadragesima (dies) « Quarantième jour ». Il débute par le mercredi des Cendres. Ce jour là, au cours d’une célébration, le prêtre trace, sur le front de chaque fidèle, une croix avec les cendres des rameaux brûlés de l’année précédente ; en l’invitant à se convertir et croire à la Bonne Nouvelle de l’Evangile.

Il se termine le dimanche de Pâques. Les dimanches n’étant pas jeûnés dans la religion catholique, il commence donc 46 jours avant Pâques (40 jours de carême + 6 dimanches).

Cette pratique rappelle la retraite de quarante jours que Jésus effectua dans le désert où il se retira pour prier et méditer. Il y fut tenté par Satan qui, par trois fois, le mit à l’épreuve afin d’éprouver sa Foi :

*1ere tentation : se servir de Dieu ou de son nom pour assouvir désirs et besoins matériels = S’éloigner de l’essentiel, de ce qui est nécessaire pour vivre : la Parole de Dieu.

*2eme tentation : Ne pas servir uniquement Dieu mais, par intérêt, faire des compromissions afin d’obtenir le pouvoir, la réussite matérielle… = ne pas respecter l’esprit de la Foi.

*3eme tentation : accepter l’idée d’un Dieu autoritaire, tout-puissant, capable d’accomplir des prodiges extraordinaires mais qui ferait de l’Homme un être irresponsable, entièrement soumis à sa volonté = ne pas croire à la liberté de l’Homme.

Cette retraite du Christ dans le désert n’est pas la seule mentionnée dans la Bible. Abraham, Moïse et tous les grands prophètes s’y retirèrent. A la fois lieu de craintes, de tentations, il est également celui de la prière, du ressourcement, du silence propice à une confrontation avec soi-même.

images (1)

Le carême n’est pas essentiellement une période de jeûne. La privation de nourriture n’est pas une fin en soi. Elle ne trouve pleinement son sens que dans un approfondissement de la foi. Certes, nous devons nous priver du superflu alimentaire, mais pas uniquement cela. Ces quarante jours doivent nous permettre, de prendre du recul, de nous recentrer sur l’essentiel, de changer nos mauvaises habitudes, de regarder autour de nous, d’aller à la rencontre de l’autre, de vivre l’accueil, la charité, la solidarité, la tolérance …

Pour parvenir à ces changements, nous sommes invités à écouter, méditer et partager ensemble la Parole de Dieu dans un esprit de conversion.

Georgette Gaudin

X